Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : iZombie. Saison 3. Episodes 2 et 3.

28 Avril 2017 , Rédigé par delromainzika Publié dans #iZombie

Critiques Séries : iZombie. Saison 3. Episodes 2 et 3.

iZombie // Saison 3. Episodes 2 et 3. Zombie Knows Best / Eat, Pray, Liv.


Même si cette saison 3 tente de faire quelque chose de complètement différent, cela fonctionne étonnamment bien. Je ne m’attendais pas du tout à ce que la série puisse évolue dans cette direction ou en tout cas garder tout son charme comme ça. Le premier épisode de la saison avait la tâche difficile de créer une nouvelle histoire intéressante et les liens avec certains personnages qui vont avec. Avec « Zombie Knows Best », la série parvient à nous plonger un peu plus dans l’histoire entre Clive et la famille Wally. Tout cela permet de créer des liens entre les personnages avec une certaine forme d’intelligence. Cet épisode a été laissé entre les mains de Diane Ruggiero-Wright (qui a aussi écrit l’un des meilleurs épisodes de l’histoire de Veronica Mars), une scénariste qui sait clairement ce qu’elle fait. Elle utilise parfaitement le flashback, comme elle a déjà pu le faire dans un épisode de Veronica Mars. Le flashback n’est pas ce qu’il y a de plus facile à utiliser, notamment car l’on ne sait jamais si cela va réellement apporter quelque chose à l’épisode. Par chance c’est vraiment le cas. Et les flashbacks sont différents, ne sont pas comme ce que l’on a l’impression d’avoir vu des dizaines de fois auparavant dans les séries.

Cette utilisation judicieuse des choses fait que cela fonctionne très bien. Il y a aussi de bons rebondissements, que cela soit avec Major. Ce dernier continue d’être un personnage avec sa petite histoire tout en restant connecté au reste de la série. Maintenant que Liv et Major sont tous les deux des zombies au même moment. Et que tout le monde le sait. iZombie doit trouver de nouvelles façons de voir les choses ou en tout cas de nous les raconter. De plus, la série peut jouer autrement le côté personnalité des cerveaux. Et cette fois-ci, Liv et Major vont se retrouver dans une relation père / fille. Et Major sera l’adolescence qui veut s’amuser. C’est assez drôle car je ne m’attendais pas nécessairement à ce que iZombie exploite cela au travers de Major. Et par chance, c’est fun. On s’éclate, tout simplement. Et je pense que l’on ne pouvait pas en attendre moins de la part de la série. L’histoire de Clive et le cas de la semaine prennent alors une place importante dans cet épisode laissant peu de place à Liv et Ravi pour passer des petits moments ensemble à l’écran. Avec « Est, Pray, Liv », la série continue de développer un peu plus l’histoire de Ravi. Et l’on ne peut pas dire avec cet épisode qu’il ait passé une bonne semaine.

Par chance, c’est tout bénéfique pour l’épisode qui gagne alors des points à développer l’histoire du personnage. Ravi est un bon personnage, qui mérite d’être mis en avant. La série tente de l’exploiter différemment cette année, en grande partie car après avoir passé deux saisons dans l’ombre de tout le monde, il avait sûrement besoin d’être considéré par le scénario. Rob Thomas, le créateur de iZombie a compris que tout pouvait se faire différemment avec lui. En lui donnant de nouvelles histoires à raconter, Ravi est immédiatement intégré à l’ensemble. Et surtout encore plus qu’auparavant. Ravi doit être plus que quelqu’un qui a perdu quelqu’un, qui doit passer au delà de l’histoire avec Peyton, etc. La façon dont iZombie tente de donner une direction cette année à son personnage change vraiment de ce que l’on avait pour habitude de voir et c’est plutôt rassurant. Tout ce que fait Ravi dans cet épisode lui revient en pleine poire. Si ce n’est pas forcément drôle pour le côté humain du personnage pour le téléspectateur c’est absolument fabuleux. Cela renouvelle sans trop en demander l’histoire des personnages et leur évolution. Je n’en demandais pas moins. Finalement, iZombie continue de me surprendre et de m’offrir un spectacle qui vaut le coup.

Les personnages sont très solidement construits et chacun apporte sa patte à l’édifice qui est déjà bien grand. Reste maintenant à savoir où est-ce que cela peut réellement aller. Je n’en demandais pas plus.

Note : 8/10. En bref, encore deux solides épisodes pour iZombie.

Commenter cet article