Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Marvel’s Iron Fist. Saison 1. Episodes 4 et 5.

7 Avril 2017 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Iron Fist

Critiques Séries : Marvel’s Iron Fist. Saison 1. Episodes 4 et 5.

Marvel’s Iron Fist // Saison 1. Episodes 4 et 5. Eight Diagram Dragon Palm / Under Leaf Pluck Lotus.


Qui aurait pu croire qu’il fallait simplement une visite de Claire Temple pour sauver Iron Fist ? Bon, sauver est un bien grand mot car Iron Fist n’est pas non plus une tare, mais ce n’est pas non plus une série qui était au fond du trou. Mais « Under Leaf Pluck Lotus » était un solide épisode d’Iron Fist, bien plus que ce que j’aurais pu imaginer alors que la série partait vraiment en sucette. Claire Temple est en tout cas un lien entre toutes les séries de The Defenders et à chaque fois qu’elle apparaît dans l’une des séries, son personnage brille et fait briller un peu plus la série. Son arrivée injecte tout de suite un peu plus de vie et l’on sait pertinemment que Iron Fist en avait bien besoin. Et jusqu’à présent, cet épisode est mon préféré (ce qui n’était pas compliqué non plus). Cet épisode parvient même à donner un vrai sens à l’histoire de la série tout en faisant évoluer des tas de choses. Alors que les 4 premiers épisodes (et surtout les 2 premiers) étaient décevants car Iron Fist ne semblaient pas trop savoir comment s’y prendre, je suis heureux de voir les changements et l’accélération des intrigues. Claire Temple participe à faire un lien plus important avec l’histoire des autres Defenders, mais de façon subtile sans trop en faire. Ce qui là aussi est rassurant. Iron Fist semble donc enfin vouloir changer un peu de direction et nous proposer des trucs plus efficaces.

Sans compter qu’elle doit nous plonger au coeur des histoires et des menaces de la saison, ce qui n’est pas encore très bien fait pour le moment. Mais les enjeux sont beaucoup plus palpables dans cet épisode 1.05. La série parvient à faire avancer l’intrigue, ce qui est une très bonne chose alors que ce n’était pas gagné d’avance. Sa façon de présenter les personnages était loin d’être celle que j’avais espéré. En lui-même, Iron Fist ou Danny Rand, s’avère être un personnage en dessous des autres Defenders dont l’histoire personnelle n’est pas aussi passionnante. Dans l’épisode juste précédente, la série tentait de rappeler à quel point le monde dans lequel l’Amérique vit actuellement n’est probablement plus le rêve que cela a été par le passé. L’histoire de Danny Rand n’est pas aussi classique qu’elle n’aurait pu l’être, ce qui est un avantage qui permet aussi à Iron Fist d’avancer dans une solide direction. Oui, il est né dans une famille fortuné, et retrouve ce monde dans l’épisode 1.04, mais il a aussi vécu pas mal de choses qui l’ont changé au fil des années. Notamment perdre ses parents quand il était jeune (un peu comme Batman finalement) ou bien avoir été éloigné de sa vie d’avant, où tout devait aller très bien pour lui, pour se retrouver dans des aventures surnaturelles plus qu’autre chose.

Iron Fist refuse tout de même de dramatiser la situation de Danny à K’un-Lun. Mais d’un autre côté, Iron Fist ne semble pas vouloir trop nous en révéler non plus sur ce sujet. Pour le moment. Je suppose que l’on aura un épisode intégralement décidé à K’un-Lun d’ici la fin de la saison, comme on a eu sur le passé des autres Defenders dans leurs séries respectives. Cet épisode parvient également à donner un coup de fouet aux scènes d’action, ce qui n’est pas plus mal, même si pour le coup on est loin de ce que Daredevil peut faire par exemple. Finalement, avec ces deux épisodes Iron Fist semble partir dans une bonne direction mais je reste sur mes gardes car je suis persuadé que tout peut encore partir en cacahuète.

Note : 5/10 et 7/10. En bref, il aura fallu une visite de Claire Temple pour donner un sens à Iron Fist…

Commenter cet article

Dissertation writing service 08/06/2017 07:53

I abhorred the initial two scenes however at last propelling I discover the arrangement extremely decent. It's splendid and I welcome the open side of Rand. This is not the arrangement of the century but rather as I would see it didn't merit this loathe. Particularly when you see the daube that Luke Cage.