Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Good Fight. Saison 1. Episodes 6 et 7.

1 Avril 2017 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Good Fight

Critiques Séries : The Good Fight. Saison 1. Episodes 6 et 7.

The Good Fight // Saison 1. Episodes 6 et 7. Social Media and Its Discontents / Not so Grand Jury.


Alors que CBS a renouvelé The Good Fight pour une saison 2 de dix nouveaux épisodes, la série continue son bout de chemin avec ces deux épisodes, assez décevants pour des raisons diverses et variées. Ici, on est loin de la qualité de la première partie de la saison. On sent que l’écriture se tasse un peu même si dans son ensemble The Good Fight reste au dessus du lot. Mais le début de la saison a su créer un vrai truc tellement brillant que par moment c’est difficile de garder tout cela sur la longueur. « Social Media and Its Discontents » décide alors de parler des « alt-right » ou de la droite alternative américaine. Dans cet univers, je dois avouer que cela fonctionne plutôt bien dans son ensemble et que l’on ne pouvait pas demander mieux. Je ne pense pas que The Good Fight exagère le langage employé par ces personnes de la droite alternative et justement, au delà de la violence du langage, je trouve la série assez intelligente. Mais The Good Fight se perd un peu dans cette critique car elle n’en maîtrise pas forcément tout. La série ajoute à son histoire le média social Chummy Friends ou encore un Reddit version The Good Fight : Scabbit. Le fait est que la série a du mal à garder la subtilité qui fait son charme. La série va donc avec les gros sabots directement dans le lard de l’épisode et c’est presque trop. Dans sa critique, The Good Fight ne cherche pas à se retenir par moment, ce qui rend l’épisode un peu too-much par moment.

Fort heureusement, il y a des personnages qui restent bons. L’apparition de Elsbeth dans l’épisode, sans être nécessaire, était parfaite. Mais derrière cet épisode c’est surtout John Cameron Mitchell qui incarne notre leader des alternatifs de droite. Il en fait des caisses mais c’est plutôt drôle pour le coup. Le seul truc c’est que The Good Fight semble se dissiper dans cet épisode alors que la narration ne semble pas s’accrocher comme dans les épisodes précédents de la saison. Et il y a pas mal de trucs de Felix Staples, notre leader des alt-rights qui ne sont pas suffisamment réalistes. Certes c’est drôle mais bon, on ne peut pas jouer sur deux tableaux quand on veut être réaliste. L’épisode n’est pas toujours traité en surface pour autant et il ne joue pas la carte simpliste non plus, mais son histoire ne parvient pas à faire un sans faute. « Not So Grand Jury » ne change pas vraiment. D’ailleurs, cet épisode de The Good Fight ressemble énormément à un autre épisode de The Good Wife, mais ce n’est pas une mauvaise chose pour autant non plus. La série nous a préparé cette année à une bataille entre la ville de Chicago et Reddick, Boseman & Kolstad. Mike Kresteva a décidé que sa mission était de faire tomber la firme parce qu’ils coûtent de l’argent à la ville.

Cet épisode est très riche, en intrigues, en dialogues, mais également en personnages et pour le coup, ça fonctionne. L’épisode arrive également à être fun, malin à certains moments, mais globalement malgré toutes les qualités que je peux trouver à cet épisode de The Good Fight, j’ai l’impression que cela aurait pu être beaucoup plus excitant autrement. C’est le défaut de ce genre de séries qui sont tellement bonnes qu’elles finissent pas décevoir dès qu’elles font des trucs bien mais qu’elles ne se donnent pas à fond. Car on ne peut pas être à fond tout le temps non plus. Fort heureusement que The Good Fight garde son ton propre et parvient à faire des tas de choses avec ça. On se rend compte que cet épisode est très méticuleux pour son bien, alors qu’il aurait fallu creuser les choses autrement. Tout se conclut en plus un peu en eau de boudin, alors qu’il aurait été intelligent de nuancer les choses. Finalement, je pense que The Good Fight est surtout un épisode sur un combat plus que sur ses combattants. C’est difficile de savoir où est-ce que The Good Fight compte aller après cet épisode et étant donné que c’est une petite saison de dix épisodes, la série doit garder le rythme de la série mère. J’espère au fond de moi que le scénario de la saison saura exploser dans les trois derniers épisodes car The Good Fight est capable de tellement de belles choses…

Note : 6.5/10. En bref, deux épisodes un brin décevant.

Commenter cet article

Manuel Costa 03/04/2017 21:56

MANOSTAXX
Horloge mondiale de la population
https://producaoindustrialblog.wordpress.com/2017/04/02/world-population-clock/