Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Leftovers. Saison 3. Episodes 1 et 2.

24 Avril 2017 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Leftovers

Critiques Séries : The Leftovers. Saison 3. Episodes 1 et 2.

The Leftovers // Saison 3. Episodes 1 et 2. The Book of Kevin / Don’t Be Ridiculous.


The Leftovers est brillante et je dois avouer que je vais avoir du mal à lui dire au revoir. Ces deux premiers épisodes permettent de nous remettre facilement dans le bain de la série et de son esprit un peu perché. « The Book of Kevin » permet de nous rappeler ce qui s’est passé dans la saison précédente et de faire le point sur où en sont actuellement les personnages. La série ne perd donc pas de temps avec tout un tas de trucs. L’épisode débute dans les années 1840 qui n’est pas sans rappeler ce que « Axis Mundi » avait pu faire l’an dernier à l’ère préhistorique. Si l’idée d’introduire des intrigues d’un autre temps est intéressant, la série utilise cela afin de poser les bases de ce qu’elle compte raconter ensuite. Les parallèles que la série fait avec les années 1840 et le temps présent sont intéressants car surtout beaucoup plus directs que ce qui avait été fait avec la préhistoire. Comme la femme dans l’ouverture de l’épisode, Evie a perdu sa famille à cause du mouvement qu’elle a décidé de rejoindre. Encore une fois, The Leftovers a su proposer une ouverture de saison brillante car la série est réellement capable de produire des trucs si humains et percutants que cela sert toujours la série dans le bon sens du terme.

Damon Lindelof continue d’explorer avec The Leftovers les thèmes mystiques et religieux qu’il avait déjà apporté dans Lost mais d’une façon légèrement différente de la série de ABC. D’ailleurs, The Leftovers est bien mieux placée pour utiliser ces thématiques par rapport aux autres. La première saison était très liée au livre de Tom Perrotta puis la série a su s’émanciper et proposer sa propre vision des choses sur le long terme. C’est brillant et ce premier épisode a su démonter pourquoi The Leftovers vaut réellement le coup d’oeil. La saison continue sur le même chemin que celui de la saison 2 et alors qu’il ne reste que 6 épisodes après ces deux là, la série ne perd jamais de temps même si son côté contemplatif n’a pas pour autant disparu (et fort heureusement). Je crois que The Leftovers c’est finalement ce à quoi Lost aurait pu ressembler sur le câble. Miracle a permis de changer beaucoup de choses dans la série et continue de modéliser ce monde. La série donne pas mal de place à Kevin dans ce premier épisode et les changements opérés dans la vie de ce dernier à cause des conséquences de la saison précédente. D’ailleurs, l’épisode décide de faire un saut de 3 ans dans le temps. Miracle est de nouveau un eldorado pour tout le monde et tout le monde est le bienvenu.

Il ne reste que 14 jours avant l’anniversaire des sept ans du Sudden Departure, ce qui risque de créer de nouveaux évènements. D’autant plus que The Leftovers a une maîtrise du suspense qui me plaît toujours autant. Elle a beau parler principalement des émotions des personnages et des relations qu’ils ont les uns avec les autres, ce n’est pas la seule chose intéressante. Avec « Don’t be Ridiculous », The Leftovers décide de se concentrer sur le personnage de Nora. Cette dernière est un personnage que j’ai toujours adoré dans cette série et je crois que cet épisode ne fait que renforcer ce sentiment. Mais avant tout, je pense qu’il faut rappeler que The Leftovers est l’une des séries les plus belles qui soit actuellement diffusée. Peu importe si l’on aime ce que la série raconte ou tente de créer, on ne peut pas nier sa poésie, sa façon de créer des moments qui marquent l’esprit. Notamment par la réflexion qui est proposée derrière et qui sied parfaitement à la série là aussi. Ecrit par Damon Lindelof et Tom Perrotta, cet épisode montre de façon constante ce qu’ils ont construit avec cet univers et pourquoi cela fonctionne aussi bien. Nora est le personnage parfait afin de rappeler pourquoi cette série fonctionne et le fait qu’elle a des tas de choses à raconter et à mettre en exergue.

Nora enquête sur la mort/disparition de Pillar Man, qui a disparu juste avant le 7ème anniversaire. Nora a envie de connaître la vérité et elle a bien raison. On ne peut pas en vouloir à The Leftovers de créer des intrigues avec un brin de suspense car c’est aussi un truc qui donne justement envie d’en voir beaucoup plus. Par ailleurs, il y a des scènes marquante dans ce second épisode également. Je pourrais notamment parler de la dernière scène où la série décide de tuer un personnage de façon aussi originale que violente. Mais je crois que c’est ce qui incarne aussi parfaitement The Leftovers. Cette capacité que la série a de nous surprendre avec au premier abord si peu de choses et finalement beaucoup plus que l’on ne pourrait le penser. Car oui, The Leftovers sait creuser. Elle n’hésite pas à nous plonger au coeur des émotions de chacun pour nous attacher (et même plus encore). Avec deux heures d’épisodes dans les pattes, je suis de nouveau à fond dans The Leftovers et je n’ai pas hâte de voir la fin mais j’ai hâte de voir ce qui va se passer lors de cet anniversaire qui risque d’être l’un des moments les plus mémorables de la série.

Note : 10/10 et 9.5/10. En bref, deux brillants épisodes.

Commenter cet article