Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chicago Justice (Saison 1, 13 épisodes) : Chicago (In)Justice

26 Mai 2017 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Chicago Justice

Chicago Justice (Saison 1, 13 épisodes) : Chicago (In)Justice


Tout ne peut pas fonctionner et avec Chicago Justice, NBC a compris la faiblesse de la franchise Chicago. Alors que NBC a du mal à vendre sa série en syndication, il est peut-être temps de regarder vers d’autres horizons. Mais si la série a été annulée après une saison, elle ne méritait clairement pas de seconde chance. Un peu comme New York Cour de Justice, une autre série de l’univers Dick Wolf, qui n’avait pas réussi à trouver son public. Dick Wolf ne sait probablement pas faire de séries judiciaires à proprement parler. Quand on voit la première saison de Chicago Justice, on se rend rapidement compte de la vacuité de la chose. La série s’inspire de ce qui se fait depuis des années dans le genre sans parvenir à le renouveler. Je ne dis pas que la franchise Chicago a renouvelé quoi que ce soit, mais disons que chacune des séries de cet univers apporte un petit truc. Ce que Chicago Justice ne parvient malheureusement pas à faire. Chicago est en plus de ça une ville qui a déjà été utilisée comme ville d’origine de The Good Wife, puis maintenant de The Good Fight. Autant dire que Chicago ne donne pas l’image d’une ville où l’esprit judiciaire est aussi étriqué que celui de Chicago Justice. La seule surprise avec Chicago Justice c’est probablement qu’il a fallu que Chicago Justice soit la quatrième série de l’univers Chicago avant que Dick Wolf ne décide de revenir dans le monde judiciaire. Mais il aurait dû comprendre que la recette qu’il écume ici n’est pas celle que le téléspectateur aurait pu souhaiter.

Disons que les choses ont beaucoup évolué au fil des années et que judiciairement parlant, une telle série ne peut pas être vraiment palpitante ou séduisante. Les scènes se déroulant dans la cour de justice sont assez maigres et donnent l’impression de plonger dans une vieille série peu inspirée des années 90. Alors qu’il aurait été intéressant de nous plonger dans un univers un peu différent. Côté casting, il n’y a rien de bien exceptionnel non plus. Tout tourne plus ou moins autour d’un lot de personnages qui ne sont pas aussi passionnants que bien d’autres de l’univers de Chicago. Peter Stone, incarné par un Philip Winchester pas vraiment inspiré, tente de naviguer de scènes en scènes. En seulement 13 épisodes, Chicago Justice a utilisé tous les poncifs sans parvenir à créer quelque chose de véritablement fort qui donnerait envie de revenir semaines après semaines. Bien entendu, dès que Chicago Justice rejoint l’univers des autres séries les choses sont un brin plus palpitantes mais il manque tellement de trucs dans cette série… que le résultat n’est jamais à la hauteur. Cela manque de travail sur les dialogues pour rendre le tout crédible. Peut-être même que le plus gros défaut ici est de ne pas réussi à rendre Chicago Justice intelligente. La série se contente de moins pour tenter de séduire un maximum de gens.

Sauf que ce n’est plus comme ça que l’on fait une série judiciaire actuellement. Le genre, démocratisé ces dernières années par The Good Wife n’est plus un monde ultra classique. Si je n’ai rien comme la formule procédurière, Chicago Justice ne l’exploite pas suffisamment de la bonne façon. Même New York Unité Spéciale qui a également une partie judiciaire dans ses épisodes fonctionne bien mieux et n’est pas aussi ennuyeuse que celle-ci. Pourquoi ? Probablement car les personnages sont dans SVU bien plus charismatiques que dans Chicago Justice. La pleurât des personnages de cette série là n’arrivent pas à la hauteur de ce que l’on pouvait espérer. Notamment car Chicago Fire par exemple a su créer des personnages auxquels on s’est attaché, il en va de même pour Chicago P.D. (pour ce qui est de Chicago Med les choses sont légèrement différentes et je me suis déjà exprimé sur le sujet). Finalement, Chicago Justice ne laisse jamais vraiment à ses personnages l’occasion de briller ce qui est dommage. Je m’attendais à un truc différent, plus sévère, plus surprenant, mais même en persistant à aller jusqu’au bout je n’ai pas du tout eu mon compte. La série restera donc une déception dans l’univers de Dick Wolf, comme New York Cour de Justice l’avait déjà été il y a de ça plusieurs années maintenant.

Note : 4/10. En bref, une déception qui n’a pas compris comment utiliser ses personnages et les rendre charismatiques.

Commenter cet article

filmze 26/05/2017 19:54

j'aime trop cette série