Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Colony (Saison 2, 13 épisodes) : l’envers de la conspiration

7 Mai 2017 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Colony

Colony (Saison 2, 13 épisodes) : l’envers de la conspiration


L’avantage de cette seconde saison de Colony est d’avoir su capitaliser sur ce qui se passe dans le monde afin de développer de nouvelles intrigues, plus ambitieuses. La première saison de Colony était sympathique, efficace et dotée d’une envie de créer un récit complexe et ambitieux. Mais c’est cette seconde saison qui parvient à réellement faire quelque chose de cette série. Il y a des épisodes assez surprenants qui viennent nous prendre de court (comme l’épisode 2.05 par exemple). La série parvient à raconter des tas de choses différentes, mais également à nous donner une vision beaucoup plus globale des choses. La mythologie prend un sens différent cette année et la série s’appuie alors sur des choses que l’on peut actuellement voir se dérouler dans le monde. Au début, Colony n’était presque qu’une relecture de l’occupation que l’on a vécu en France lors de la Seconde Guerre Mondiale. Mais la dystopie s’inspire de toute façon souvent de cette époque là. Carlton Cuse et Ryan J. Condal parviennent à prouver qu’ils avaient plus que ça derrière la tête quand ils ont créé cette série. La série parvient ainsi à créer des intrigues qui peuvent critiquer la politique américaine et la façon dont le pays est géré. Tout cela reste métaphorique mais justement, c’est ce qu’il y a de plus intéressant là dedans.

La série parle alors de la façon dont l’information est contrôlée dans le pays, du fait que l’on est surveillés constamment et comment faire pour s’opposer à ce gouvernement qui nous enchaîne. Si la série parvient à utiliser son récit afin de critiquer le pays et de créer des intrigues de fond, c’est avant tout une série familiale. Contrairement à Falling Skies qui n’a jamais réussi à faire ce que fait Colony, ici la famille Bowman est importante. Surtout qu’elle se retrouve désormais divisée. Nous avons Will qui a quitté le bloc afin de retrouver Charlie. Nous avons aussi Katie qui est abandonnée par tout le monde et Bram est désormais dans un camp de travail. La série retrace ici une histoire ambitieuse qui dénote avec les choses simples qu’elle a pu développer durant la première saison. A chaque nouvel épisode, Colony tente donc de nous plonger dans des aventures complètement différentes. Cela se ressent dans la façon dont la série est découpée ici. Nous avons Will et Katie en grande partie présents durant la saison et ce que chacun peut faire. D’ailleurs, Colony laisse un peu de côté la simple histoire de collaboration et de résistance, des notions un peu trop facile afin de développer une autre façon d’aborder les choses. Colony devient alors une série fantastique complexe avec une conspiration qui dénote de ce que l’on a pour habitude.

La complexité du récit se rapproche un peu plus de Man in the High Castle même si les deux séries sont différentes et n’ont surtout pas la même histoire. Mais l’inspiration est clairement là. Au fil des épisodes, Colony parvient à faire grandir son récit et aller dans une direction complètement différente. Du coup, la série parle de sacrifices et de ce que chacun est prêt à perdre. L’avantage cette année est que la saison avance constamment. Il n’y a pas un seul épisode où l’on a l’impression que la série est en train de stagner. Ce qui est plutôt rassurant car les rebondissements sont de ce fait plutôt bons et régulièrement la série change de point de vue. Le but est de raconter l’histoire au travers de points de vue différents. Colony est clairement en train de réaliser qu’elle a plus de potentiel qu’elle ne voulait bien le dire au départ. La famille Bowman n’est plus le seul intérêt de la série. Plusieurs personnages secondaires permettent de faire évoluer la mythologie de la série pendant que notre famille préférée tente de venir à bout de certains problèmes qu’ils ont dans leur vie de tous les jours ou bien face à la conspiration. Si j’espérais que cette saison 2 nous en dise un peu plus sur les « hôtes » je trouve que la série est un peu radine sur le sujet. Mais j’ai hâte d’en savoir plus l’année prochaine.

Alors que USA Network a déjà renouvelé Colony pour une saison 3, je pense qu’il y a largement de matière ici pour construire la suite. Carlton Cuse, qui a travaillé sur Lost ou encore créé Bates Motel démontre encore une fois tout son talent. Cette saison 2 est d’ailleurs bien plus intéressante que ce que la première pouvait faire. Il faut dire que la simplicité de la première saison ne permettait pas de réaliser complètement le potentiel de ce qui pouvait nous être conté.

Note : 7/10. En bref, une saison 2 menée sans temps morts et développant drastiquement l’ambition mythologique de la série.

Commenter cet article