Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Fargo. Saison 3. Episode 4.

11 Mai 2017 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Fargo

Critiques Séries : Fargo. Saison 3. Episode 4.

Fargo // Saison 3. Episode 4. The Narrow Escape Problem.


La narration de cet épisode est importante et permet aussi de faire un petit écho à la première saison. En effet, ce n’est autre que Billy Bob Thornton qui est le narrateur et nous offre une introduction qui colle parfaitement à l’esprit de Fargo. Dans l’introduction, il annonce que chaque personnage sera représenté par un instrument de musique au cours de l’épisode. Cela donne un petit côté décalé à l’ensemble qui nous permet de retrouver le style de Fargo, celui des frères Coen et de leur esprit parfois un peu fou. Cet épisode est un peu une sorte de conte symphonique où l’histoire qui ressemble toujours à un conte Grimm s’associe à une musique instrumentale intelligemment utilisée. L’épisode précédent nous sortait de Fargo, de l’univers de la petite ville du fin fond des Etats-Unis. Mais je trouve que cet épisode parvient à nous remettre dans le bain de façon intelligente. Cet épisode permet à l’ensemble de la saison de prendre encore plus de sens et surtout des couleurs. Les évènements sont particulièrement bien construits et l’enchaînement soigné. Bien que cette saison soit soigneusement construite, j’ai presque l’impression qu’elle aurait mieux fait de se transformer en film des frères Coen. L’esprit est là, tous les ingrédients aussi, mais le développement en série s’avère être lui aussi intelligent.

Cela permet de creuser la personnalité de chacun des personnages et de faire des tas de trucs autour de ça. Nous avons toujours Ray et le retournement de situation qui va avec autour de son personnage. C’est une belle avancée pour la suite de la saison alors que les évènements s’enchaînent rapidement. Peut-être un peu trop rapidement. Tout ce qui se passe dans cette saison pour le moment se déroule plus ou moins comme on peut s’y attendre, ce qui ne nous réserve pas de grandes surprises. C’est alors les personnalités de chacun, l’humour et la structure narrative de la série (notamment quand ici elle décide d’utiliser des instruments de musique pour imager les personnages) qui fait son intérêt. Cet épisode nous introduit également un nouveau personnage, Winnie Lopez (incarné par Olivia Sandoval). Sa conversation avec Gloria dans les toilettes est encore un élément de comédie dont Fargo a le secret et qu’elle utilise avec parcimonie. Il n’y a rien de too-much dans cette série. Bien au contraire, tout est fait de façon à ce que le téléspectateur en demande toujours plus, pas qu’il soit éreinté de voir encore et encore les mêmes trucs arriver. Finalement, en prenant de bonnes idées ici et là, Fargo parvient à créer un ensemble séduisant.

Note : 8.5/10. En bref, un joli épisode de Fargo.

Commenter cet article