Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : House of Cards. Saison 5. Episodes 1 et 2.

31 Mai 2017 , Rédigé par delromainzika Publié dans #House of Cards

Critiques Séries : House of Cards. Saison 5. Episodes 1 et 2.

House of Cards // Saison 5. Episodes 1 et 2. Chapter 53 / Chapter 54.


C’est la première année que House of Cards est autant attendue. Il faut dire que les Etats-Unis ont vécu quelque chose avec l’élection de Donald Trump. Alors que Frank Underwood pourrait être le Président que les américains auraient envie de craindre, Donald Trump est un peu du même acabit. Dans la réalité de House of Cards, les élections de 2016 ne sont pas encore terminée. La saison 5 décide donc de reprendre juste là où l’on avait laissé la saison 4, avec Claire enregistrant son message et avec Frank et Claire désormais du même côté. Tous les deux sont là pour battre le challenger Républicain Will Conway (toujours incarné par Joel Kinnaman) et les révélations faites par l’articles de Tom Hammerschmidt. Le monde des Underwood n’a peut-être pas changé, mais le notre oui. C’est en tout cas ce que j’ai envie de dire aux scénaristes de House of Cards, qui donnent l’impression que le monde de House of Cards n’est peut-être plus autant attaché à l’actualité qu’il l’a été par le passé. Car depuis la fin de la saison 4, les Etats-Unis ont un tout nouveau Président… Et Frank Underwood n’est pas Donald Trump, il n’est pas Barack Obama non plus dans la série. C’est une série de fiction qui continue de créer un personnage fictif tout en taclant certains sujets de société qui pour le coup ne sont pas mauvais.

Mais peut-être que la plus grande erreur de cette saison 5 pour le moment c’est de ne pas avoir vraiment changé suite à l’élection de Donald Trump. Je m’attendais à ce que House of Cards devienne un peu plus acide qu’elle ne l’est déjà. Oui, il y a toujours de bons moments, en grande partie car Kevin Spacey est toujours aussi parfait et que Robin Wright continue de m’impressionner dans le peu de scène que House of Cards lui laisse cette année pour le moment. Underwood n’est donc pas Trump et c’est peut-être l’erreur de la série, d’avoir créé un personnage qui ne ressemble pas à ce nouveau Président qu’elle aurait pu moquer à sa façon. Car Underwood a de l’expérience et quelque chose qui permet de le différencier de Trump. Mais House of Cards parvient tout de même à remettre sur le tapis les histoires de terroriste dans le premier épisode alors que Frank autorise une guerre contre ICO, le groupe terroriste introduit dans la saison 4, suite au meurtre de Jim Miller, un père et mari américain innocent. Cependant, même si cela se rapproche de la réalité actuelle, House of Cards ne parvient pas à rendre tout cela aussi original qu’elle ne pourrait réellement le faire. La série décide donc d’entamer « Chapter 53 » en créant toute une série de conversations entre divers personnages.

Ce n’est pas mauvais, mais disons que la série aurait largement pu mieux faire. « Chapter 54 » est un brin plus efficace, en grande partie car House of Cards parvient à utiliser à son avantage certaines histoires. A commencer par Claire même si elle est un peu trop en retrait à mon goût. Dans cet épisode les intrigues de la saison commencent enfin à se dessiner et les personnages à prendre une vraie place. C’est tout ce que j’avais envie de voir. Sans compter qu’il y a une sorte de conspiration nouvelle qui se met en place. On a besoin de tout ça. Will Conway de son côté n’est pas vraiment un adversaire de taille pour Frank. La fin de l’épisode 2 cherche plus ou moins à le ridiculiser. Quoi qu’il en soit, je me demande ce qui va se passer dans la suite de la saison mais j’ai hâte de voir car finalement même si le premier épisode n’était pas forcément à la hauteur de mes attentes, le second nous plonge un peu mieux dans les questions de la saison et parvient à nous proposer un truc un peu différent. Peut-être que la série n’a pas encore tout dévoilé non plus, j’attends donc de voir ce qu’ils vont proposer… car la saison 4 était plutôt bonne et avait un esprit légèrement différent.

Note : 6/10 et 7.5/10. En bref, une saison qui se laisse porter petit à petit… avec les défauts de la série.

Commenter cet article

laura 31/05/2017 13:48

TV Guide

Les deux premières heures constituent un divertissement aussi élégant que sombre, il reste désormais à savoir si se gaver de 13 épisodes peut se révéler aussi addictif (...) Si Netflix s'aventure pour la première fois sur le terrain des séries originales, rien dans House of Cards ne donne le moindre sentiment d'amateurisme. C'est une série haut de gamme, comme vous pouvez en trouver sur HBO, Showtime, FX, AMC, pour ne citer que quelques concurrents de prestige.

XXX 31/05/2017 13:58

Tu vis en quelle année pour citer Showtime et AMC ?
FX > HBO depuis 1 an, et ça risque d’empirer.