Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Marvel’s Agents of S.H.I.E.L.D.. Saison 4. Episodes 21 et 22.

17 Mai 2017 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Agents of S.H.I.E.L.D.

Critiques Séries : Marvel’s Agents of S.H.I.E.L.D.. Saison 4. Episodes 21 et 22.

Marvel’s Agents of S.H.I.E.L.D. // Saison 4. Episodes 21 et 22. The Return / World’s End.
SEASON FINALE


ABC a décidé de renouveler Agents of S.H.I.E.L.D. pour une saison 5. C’est une surprise mais une bonne surprise. En effet, les derniers épisodes en date étaient solides et surtout soignés. J’avais alors l’impression que Agents of S.H.I.E.L.D. avait enfin décidé de se reprendre en main. Mais ces deux derniers épisodes de la saison sont loin d’être ceux que je préfère. Ils ne sont pas forcément ratés du début à la fin mais après une bonne introduction, « The Return » a du mal à sortir de ces longues scènes pleines de bons sentiments. Du coup, il faut attendre les scènes d’action et de combats (notamment une avec May au milieu de l’épisode) pour accélérer les choses et rendre le tout beaucoup plus intéressant. Le truc avec cette histoire sur cette station en pleine mer c’est l’action que cela parvient à créer dans l’épisode. Mais les rebondissements sont un peu trop faciles et Agents of S.H.I.E.L.D. perd alors un peu la folie qu’elle avait réussi à développer dans les quelques épisodes précédents. L’intrigue Agents of HYDRA était bonne, originale et permettait de réellement transformer Agents of S.H.I.E.L.D. en quelque chose d’autre. Il y a des trucs qui sont un peu trop faciles à mon goût aussi et des effets spéciaux plus drôles qu’autre chose (notamment quand la base explose).

Mais on ne vient pas voir Agents of S.H.I.E.L.D. pour ses effets spéciaux. Bien au contraire, on regarde cette série pour d’autres choses. Je crois que le but de cette saison était de démontrer que les vilains sont en fait des versions différentes des gentils, des gens traumatisés qui ne peuvent que prendre des mauvaises décisions. Fitz de son côté n’apporte pas grand chose dans « The Return » même si Agents of S.H.I.E.L.D. tente d’en faire un personnage plus important dans sa narration. Ce n’est clairement pas ce que je préfère mais l’amour entre Fitz et Simmons reste une belle relation. Cela ne se ressent pas autant que j’aimerais dans cet épisode (malgré les larmes de Simmons) mais bon, on ne peut pas en attendre beaucoup plus de la part de la série de toute façon. Ophelia de son côté n’apporte pas spécialement grand chose mais l’épisode nous permet de nous lancer dans la dernière ligne droite de la saison. La thématique de cette saison 4 de Agents of S.H.I.E.L.D. était bonne et cet épisode parvient à faire quelque chose de vraiment intéressant de ce point de vue là. Notamment en définissant le fait que ce qui fait ce que nous sommes c’est juste la façon dont on souffre dans nos vies.

Cette saison a connu des déceptions, des rebondissements, et Agents of HYDRA est sûrement la meilleure intrigue qu’ils aient développé. Mais cette fin de saison donne l’impression que Agents of S.H.I.E.L.D. avait encore besoin de quelques épisodes supplémentaires pour être au top de sa forme. C’est vraiment dommage de se retrouver avec un truc aussi passable par moment alors qu’il y avait largement le potentiel de faire beaucoup plus. « World’s End » tente de conclure la plupart des arcs narratifs développés cette année en rassemblant le tout de façon pas nécessairement hyper logique. De plus, le cliffangher avec le retour du Ghost Rider à la fin de « The Return » n’est pas ce que Agents of S.H.I.E.L.D. a fait de meilleur non plus. C’est bien beau de faire revenir un personnage qui m’avait manqué et j’étais heureux, mais Ghost Rider n’était pas nécessaire dans ce season finale. Pourquoi ? Tout simplement car Agents of S.H.I.E.L.D. avait déjà une intrigue toute faite pour cette fin de saison et je remarque qu’elle n’a pas été utilisée de la meilleure des façons. Finalement, la fin de la saison 4 de Agents of S.H.I.E.L.D. n’est pas ce que la série a fait de mieux et me donne l’impression que tout a été un peu trop précipité alors qu’il y avait largement mieux à faire.

Note : 6/10. En bref, fin de saison un brin facile.

Commenter cet article