Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Americans. Saison 5. Episode 11.

17 Mai 2017 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Americans

Critiques Séries : The Americans. Saison 5. Episode 11.

The Americans // Saison 5. Episode 11. Dyatkovo.


Alors que The Americans commence à entrer dans sa dernière ligne droite (de la saison et de la série), les choses deviennent de plus en plus intéressantes. Tant du côté russe que du côté américain. Le fait que cette année donne plus de place à ce qui se passe en Russie me plaît. Cela change un peu des saisons précédentes et permet de rendre la Guerre Froide menée en trame de fond beaucoup plus réaliste. La série avait besoin de cette saison afin de conclure petit à petit et tranquillement toutes les histoires. Les arcs narratifs de cette saison parviennent à nous plonger dans la vie des Jennings plus que dans leur vie d’espion. C’est ce que The Americans a fait depuis des années, mais elle parvient ici à faire quelque chose de différent. « Dyatkovo » est le genre d’épisode qui me donne l’impression que The Americans est encore meilleure qu’elle ne me laissait penser l’être. Car l’épisode est brillant. La série parvient à avancer tranquillement, sans se prendre la tête ou en faire des tonnes, tout en gardant en trame de fond les thématiques différentes de la série. Notamment l’espionnage. La scène finale de l’épisode permet à The Americans d’atteindre une sorte de paroxysme intéressant qui change de ce que l’on a pu voir cette année. Non pas que le reste de la saison est moins bon (car il y a aussi de brillants épisodes) mais celui-ci est clairement le point culminant de la saison.

Quand Liz dit à Philip « I want to get out of here », cela peut se comprendre car cette année, The Americans nous a permis de comprendre tout un tas de choses différentes. Et alors qu’ils s’éloignent de cette scène de crime, le téléspectateur ressent encore le moment. Ils devraient s’en aller, « we should just go » comme dirait Liz et elle a bien raison. La scène finale, qui dure environ 15 minutes, est un grand moment qui permet de retrouver les atouts de The Americans et sa capacité à créer une vraie ambiance. Cet épisode ne se concentre pas que sur les Jennings mais la série a décidé de leur donner la part belle, ce qui nous prépare petit à petit à la fin de la saison de façon soignée. Les Jennings restent les héros. Même si Stan a droit à son petit moment, ce que j’ai préféré dans l’histoire de ce dernier c’est la relation qu’il tisse avec Henry. Notamment quand ce dernier se retrouve à visiter les locaux du FBI (avec ses Mail Robots…). Je me demande si The Americans compte faire de Henry un futur agent du FBI qui va découvrir la vraie nature de ses parents et cacher ce qui se passe avec eux. Une série de NBC, Allegiance, avait déjà tenté de raconter une histoire similaire mais à notre époque sans que cela ne soit spécialement brillant.

Note : 10/10. En bref, un épisode parfait de bout en bout.

Commenter cet article