Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Americans. Saison 5. Episode 9.

3 Mai 2017 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Americans

Critiques Séries : The Americans. Saison 5. Episode 9.

The Americans // Saison 5. Episode 9. IHOP.


Je dois avouer que je ne m’attendais pas du tout à retrouver Frank Langella dans ce nouvel épisode de The Americans. Après ce qui s’est passé et son départ, je pensais que la série allait lui dire au revoir une bonne fois pour toute. Mais non. La série décide de ne pas gâcher le retour de Gabriel. La série inclus alors Alison Wright, encore un personnage que l’on n’avait pas vu depuis un bout de temps. J’adore Alison Wright et sa façon d’incarner Martha a toujours été un vrai intérêt dans The Americans. Martha apporte donc une fois de plus quelque chose de vraiment intéressant dans un épisode de la série qui s’avère plus solide que je n’aurais pu l’imaginer. Gabriel va insister sur le fait qu’il sait ce qu’il y a de mieux pour Martha. Et ce qu’il y a de mieux pour elle n’est pas mieux que le destin de Nina, Amador, Vlad, Annelise ou encore Hans. Cet épisode joue donc une carte de la nostalgie, celle du retour de bons vieux personnages que l’on pensait oubliés mais qui ne le sont pas vraiment. Bien au contraire, quand on voit ce qui est fait dans cet épisode bien évidemment. Ce que je trouve d’assez étonnant là dedans c’est que The Americans est capable de nous surprendre à sa façon, sans en faire des tonnes pour autant. Si cette partie de l’épisode est une très belle et bonne partie, ce n’est pas la seule qui fonctionne très bien. En effet, en parallèle nous avons également Henry et Paige dont la confrontation vaut le coup d’oeil. Sans compter que Henry est lui aussi en train de grandir et d’évoluer dans The Americans.

La série donne sa chance à Henry maintenant que ce dernier est réellement capable de comprendre le monde qui l’entoure. Comme Paige il y a quelques saisons de ça. Henry veut aller dans une école privée dans le New Hampshire, il a les notes qu’il faut et connaît les bonnes personnes pour entrer dans cette école. La question que cela pose ici c’est Liz et Phil vont-ils laisser Henry aller dans cette école alors que la culture inculquée est bien loin de celle qu’ils ont reçus et sont destinés à donner à leurs enfants. Sauf que Henry vit comme tout adolescent dans la société américaine dans laquelle il est né. Comme Paige avant lui et avant que cette dernière ne comprenne la vraie nature du travail de ses parents et de leur présence sur le sol américain. Les scènes avec Henry sont parmi les meilleurs de l’épisode voire même de la saison. Henry a sa chance de briller ici et il la prend à bras le corps. Si Paige s’est trouvée grâce à la Bible, Henry s’est trouvé d’une autre façon. Parmi les moments de The Americans où la famille prend le dessus sur tout le reste, je crois que cet épisode fait partie des meilleurs. Car dans cet épisode, on découvre une The Americans plus drame familial que série d’espionnage et c’est peut-être ce vers quoi la série a toujours voulu tendre depuis le début. C’est encourageant pour la suite et j’espère qu’ils vont continuer dans cette direction car cet épisode est tout simplement brillant.

Note : 10/10. En bref, un bel exemple de ce que The Americans est capable de faire en termes de drames.

Commenter cet article