Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mom (Saison 4, 22 épisodes) : la sobriété a un prix

19 Mai 2017 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Mom

Mom (Saison 4, 22 épisodes) : la sobriété a un prix


Je me souviens encore il y a 4 ans de ça quand Mom débutait sur le petit écran américain. Encore une série de Chuck Lorre pouvait-on se dire au premier abord et finalement, Mom est bien plus intelligente que bon nombre de sitcom et beaucoup plus réussie également. Ce que je trouve dommage avec Mom c’est qu’elle a beau être un succès aux Etats-Unis, personne ne semble trouver intéressant d’en parler. La série parle tout de même de sujets graves (l’addiction, etc.) et parvient à le faire de façon intelligente et soignée. Tout en sachant que derrière!re il faut rester drôle. Chaque année, la série n’a de cesse de grandir et de faire évoluer ses personnages. On pourrait se demander s’il y a des limites tant globalement elle est toujours autant capable de produire le rire mais surtout des émotions. L’issue de la saison est forcément prévisible puisque Christy faite a nouveau sa sobriété pendant qu’elle doit gérer encore tout un tas de problèmes. A la porte de cette saison, de nouvelles guests vont apparaître que cela soit William Fichtner, Chris Pratt et j’en passe, la série continue d’inviter du beau monde dans le registre de la comédie et toutes ces bonnes surprises fonctionnent également. La saison n’a pas été aussi palpitante que la précédente, en grande partie car il n’y avait pas autant à raconter.

Après tout, Bonnie et Christy ont un peu stagné dans leurs vies cette saison. Cela n’est pas forcément une mauvaise chose de se poser et de prendre le temps de faire les choses, mais disons qu’il aurait été intéressant de faire les choses autrement. A la fin de la saison, de nouvelles intrigues sortent et pour le coup celle du fisc pour Bonnie, je ne l’avais pas vu venir. Elle n’a pas payé ses impôts depuis 20 ans et il est maintenant le bon moment pour passer à la caisse. Mais qui de mieux que Christy, qui continue ses études de droit, va pouvoir la représenter dans cette aventure. Si cette histoire délivre quelques moments cocasses, elle vient encore une fois prouver l’attachement que Christy et Bonnie ont depuis le début. L’alchimie entre les deux personnages et surtout les deux actrices fait la réussite de Mom. Si cette intrigue n’est qu’une pièce du grand puzzle de 22 épisodes qu’est cette saison, elle est à l’image de cette saison, un mélange savoureux, doux-amer de tout un tas de choses. L’arrivée du demi-frère noir, gay et avocat est un truc de sitcom qui a besoin d’un nouveau personnage. On le sort alors du chapeau (ici c’est Bonnie qui apprend qu’elle a un demi frère à la mort de sa mère durant la saison).

Mais ce frère, Mom en avait bien besoin après le départ d’Octavia Spencer qui a fait un peu de mal à la série. Du coup, Ray pourrait être un personnage intéressant si Mom décide de l’utiliser intelligemment. De plus, cela fait un personnage LGBT en plus ce qui est plutôt rassurant dans son ensemble. L’histoire de Ray permet de faire évoluer celle de Christy, et je pense que cette dernière en a bien besoin 4 ans après. Cette saison a aussi décidé de s’enfermer un peu plus en cocon familial. Bonnie et Christy forment un duo plus solide que jamais alors que les autres personnages sont uniquement là pour servir les intrigues de ces deux femmes. Après tout, Anna Faris et Allison Janney sont les atouts de cette série. Les scénaristes ont bien compris qu’ils ne pouvaient pas se permettre de mettre de côté ces deux personnages. Même en mettre un de côté serait une erreur monumentale. Au cours de la saison, les intrigues vont s’enchaîner une fois de plus dans la vie amoureuse de chacun. Notamment quand Bonnie sort avec Adam (incarné par William Fichtner), un homme en fauteuil roulant. Si l’on pourrait croire Mom opportuniste à créer des intrigues touchantes pour faire pleurer dans les chaumières, je trouve qu’elle choisit les bons problèmes et parvient à en faire de belles histoires. Drôle mais jamais dans le mauvais sens du terme.

De plus, Adam et Bonnie partagent une vraie alchimie durant cette saison que l’on a envie de partager avec eux. La série a fait aussi un brin de ménage cette année, ce qui s’est avéré très utile. Notamment en se séparant de Baxter, le père de Rosco ou encore sa femme Candace. Si je ne suis pas contre un retour pour un petit épisode ici et là, je trouve que Mom a tout de même bien fait de se séparer des deux. Accessoirement, cela permet aussi de mettre en lumière un problème que Mom a depuis un petit bout de temps : les enfants. Ils ne sont pas suffisamment mis en avant et c’est bien dommage. Fort heureusement qu’il y a des personnages comme Jill, Marjorie ou encore Wendy pour mettre un peu d’équilibre dans la vie de nos deux héroïnes. Ainsi, cette saison 4 était un brin moins dramatique que les deux précédentes saisons. On retrouve alors la joie de vivre de la première année mais avec l’évolution des personnages qui a été faite derrière. Affaire à suivre puisque CBS a renouvelé Mom pour une saison 5, lui assurant déjà d’être présente l’année prochaine.

Note : 7/10. En bref, une jolie saison une fois de plus.

Commenter cet article