Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Once Upon a Time (Saison 6, épisodes 15 à 19) : la fin du monde tel qu’on le connaît

3 Mai 2017 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Once Upon a Time

Once Upon a Time (Saison 6, épisodes 15 à 19) : la fin du monde tel qu’on le connaît


Parfois, Once Upon a Time est capable de faire de bonnes choses. Je dis bien parfois. Mais c’est très rare et parmi ces épisodes rares sont les moments où la série brille. On sent que la série se prépare pour son chapitre final alors que le renouvellement de la série est toujours en attente. Dans « A Wondrous Place » (6.15), la série donne de la place aux personnages secondaires. Si au premier abord on peut se demander pourquoi, la raison est plutôt simple. En effet, les personnages secondaires ont eux aussi besoin d’avoir une vraie place dans la série. Cela ne fonctionne pas toujours mais je suis forcé de reconnaitre que donner de la place à Jasmine et Ariel ici n’était pas une si mauvaise chose. Ariel est un personnage que j’apprécie dans Once Upon a Time, même si elle a très peu de temps d’antenne à chaque fois. Quant à Jasmine, on ne la connaît pas suffisamment pour réellement apprécier le personnage. Cet épisode tente de corriger tout cela à sa façon sans en faire des caisses. L’épisode est chargé de moments funs comme voir Snow complètement bourrée avec Regina. C’était tout de même l’un des meilleurs moments pour Snow depuis un sacré bout de temps. Surtout que Snow avait tendance à devenir un brin ennuyeuse ces derniers temps.

Je continue de penser que Oded Fehr aura fait un très bon Jafar, comme il était le vilain parfait dans La Momie. Je me demande si la série compte utiliser ce personnage un peu plus tard dans la saison à nouveau, mais j’aimerais bien. Quand Jane Espenson est derrière l’écriture d’un épisode, Once Upon a Time est toujours là pour nous rappeler pourquoi elle fonctionne de cette façon, avec cette morale de conte que les personnages suivent forcément. Mais sans Rumple, il fallait attendre « Mother’s Little Helper » (6.16) pour le retrouver. C’est avec un tel épisode que la série se prépare pour son chapitre final. L’histoire de Black Fairy est plus cruelle que je n’aurais pu l’imaginer et donne clairement à cet épisode un petit quelque chose en plus que je trouve assez séduisant. Pour ce qui et de l’araignée dans l’épisode, je dois avouer que pour le moment c’était assez terrifiant. Je n’ai jamais aimé les araignées et ce n’est pas Once Upon a Time qui va me les faire apprécier. Si ce que la série prépare dans cet épisode est sensé petit à petit nous conduire vers la fin de la série (et pas de la saison) alors je pense que c’est une bonne chose. Je sais que la série tentait cette année de sortir de son schéma des deux arcs narratifs par saisons. Mais cette saison a été un vrai bordel sans nom, avec énormément d’épisodes ennuyeux à son actif.

Heureusement que Black Fairy est là afin de redorer le blason des vilains de la série. Après tout, je pense qu’avec tous les mondes que Once Upon a Time a visité au fil des saisons, il y a suffisamment de bonnes choses pour chacun des personnages pour que la série puisse s’achever sur Hook et Emma, qui se marient, ont un enfant, et puis basta. Pour en revenir à cette saison de Once Upon a Time, la série a tout de même le mérite de tenter tout un tas de choses quand elle le veut bien. Si dans l’épisode 6.17 les choses ne sont pas spécialement brillantes non plus, Once Upon a Time délivre probablement l’un de ses pires épisodes. Ce n’est pas que je n’aime pas Zelena mais disons que ce n’est pas mon personnage préféré. Et cela va continuer dans l’épisode suivant. Je trouve que Once Upon a Time a souvent des problèmes narratifs quand il s’agit de faire évoluer les choses intelligemment et drastiquement. Reste à savoir désormais comment tout cela peut grandir encore et encore. Car il y a énormément de potentiel malgré tout. Notamment quand dans « Where Bluebirds Fly » (6.18), la série tente d’offrir à Zelena un peu de place pour parler de son passé, de son présent et de ce qu’elle est désormais aux yeux de chacun des personnages (notamment Emma et Hook).

Quand Charming tente d’expliquer pourquoi il se prépare au grand mariage entre Emma et Hook plutôt que la grande bataille qui arrive à la fin de la saison, cela n’a pas du tout de sens. Peut-être qu’ils font tout en même temps afin de conclure toutes les histoires en même temps. Ce qui dans un sens ne serait pas si étonnant que ça. Je n’avais pas spécialement besoin de plus de Black Fairy tout de suite. Je sais que l’on s’approche à grands pas de la fin de la saison mais tout de même, ce n’était pas si nécessaire. J’aurais au contraire préféré un peu plus de Rumple. Quand Black Fairy parle de ses secrets les plus enfouis, alors on a l’impression de se retrouver dans un soap des années 60. C’est plus drôle que terrifiant. On va dire que c’est comme ça désormais dans Once Upon a Time, que tout devient facilement une parodie. Sauf que cette histoire de parodie n’est pas ce que j’apprécie le plus dans Once Upon a Time. Bien au contraire. Ce que je n’ai pas trop compris avec cette saison 6 de Once Upon a Time c’est pourquoi avoir décidé de passer beaucoup moins de temps dans le monde enchanté ? Après tout, le parallèle entre les deux était intéressant et apportait parfois même parmi ce qui se fait de meilleur dans un épisode de Once Upon a Time.

Enfin, « The Black Fairy » consacre alors tout un épisode sur la vilaine de la saison. La scène finale de l’épisode avec Rumple est tout aussi hilarante que l’autre scène où elle parle de ses plans dans l’épisode précédent. C’est cliché et tellement peu subtile. Mais je crois bien que Once Upon a Time n’est pas une série subtile (ou alors je me suis trompé depuis le début). Quoi qu’il en soit, dans cet épisode on passe plus de temps à brasser de l’air avec les personnages qu’autre chose. Ce qui est forcément dommage. Car il y a beaucoup plus à faire que l’on ne peut l’imaginer au départ. Notamment avec Emma et Rumple dont le parallèle n’est pas vain et permet au contraire de faire quelque chose. Finalement, je ne suis pas vraiment convaincu que Once Upon a Time se dirige nécessairement vers la bonne fin mais j’aimerais bien que le cauchemar se termine pour les personnages à la fin de cette saison.

Note : 5/10. En bref, il y a de bonnes choses et d’autres terriblement mauvaises.

Commenter cet article