Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : American Gods. Saison 1. Episode 8.

22 Juin 2017 , Rédigé par delromainzika Publié dans #American Gods

Critiques Séries : American Gods. Saison 1. Episode 8.

American Gods // Saison 1. Episode 8. Come to Jesus.
SEASON FINALE


Et c’est comme ceci que cette première saison d’American Gods s’achève. C’est très étrange comme sentiment car au travers de ces huit épisodes, cette série m’a fait ressentir tout ce que j’aime chez Bryan Fuller, mais également quelque chose de tellement original et différent de ce que l’on a pour habitude de voir. Prenez l’exemple des lapins et de cette petite après-midi organisée qui nous donnerait presque l’impression d’être dans Alice au Pays des Merveilles. Tout le monde attendait dans ce dernier épisode la guerre entre les Dieux, que Laura Moon soit ressuscitée, etc. alors American Gods sait très bien s’y prendre. Et tout cela est encore une fois une question de casting. Comment ne pas apprécier Kristin Chenoweth par exemple dans un rôle qui lui va comme un gant, ou revoir Gillian Anderson que l’on a déjà vu par le passé dans la série. En guise de dernier épisode de la saison, American Gods aurait pu pousser encore un peu plus loin mais sincèrement, je n’ai rien à redire sur ce qui est présenté pour le moment. Sans compter que les pistes pour la saison 2 sont assez fascinantes. La fameuse House of the Rock c’est pour dans pas longtemps donc j’espère que la saison 2 sera à la hauteur des attentes.

Quoi qu’il en soit, cette première saison d’American Gods est un acte de foi. Et on peut également parler de ça dans le sens où adapter un roman en série n’est pas simple et surtout, un roman de fantasy populaire comme celui-ci. Je n’ai jamais eu le temps de me pencher sur un tel roman, mais avec ce que Bryan Fuller a fait de cette histoire, je dois avouer que j’aurais presque envie de lire un peu ce qu’il y a là dedans. La série a su créer une alchimie entre ses personnages mais également une communion avec le téléspectateur. Je me suis rapidement attaché à cet univers si farfelu et différent des autres séries que l’on a l’habitude de voir. Qui de mieux que Bryan Fuller pouvait adapter cette histoire, un peu comme quand il a créé Hannibal. Il y a tout de même pas mal de belles choses dans cet épisode, notamment la rencontre avec Easter (incarnée par Kristin Chenoweth) qui nous plonge dans un univers bourré de fantaisies absolument délicieuses. Et la mise en scène est pour le coup très importante car elle nous permet de nous plonger dans cet univers fantasmagorique avec une aisance étonnante. On se laisse bercer par tous ces personnages et les messages de foi que la série tente de nous proposer du début à la fin de chaque épisode. Finalement, American Gods est clairement une belle série, un presque sans fautes, qui mérite probablement encore plus que ce qu’elle donne l’impression de nous avoir offert jusqu’à présent.

Note : 10/10. En bref, fin de saison parfaite pour saison brillante.

Commenter cet article