Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Better Call Saul. Saison 3. Episode 8.

3 Juin 2017 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Better Call Saul

Critiques Séries : Better Call Saul. Saison 3. Episode 8.

Better Call Saul // Saison 3. Episode 8. Slip.


Ce que j’adore avec Jimmy, c’est sa capacité à se sortir de toutes les histoires à sa façon. Et dans cet épisode, quand il décide de faire semblant d’avoir mal au dos, on est tout de suite plongés dans les magouilles de Saul Goodman. Mais pas de Jimmy McGill car finalement Saul est l’homme à magouille, Jimmy un peu plus l’homme avec des règles. Jimmy est poussé à faire des tas de choses qu’il n’aime pas forcément et c’est pour cela aussi que cet épisode fonctionne si bien. Car Jimmy est généralement l’homme qui se retrouve au fond du gouffre (et même quand on connaît son futur, on se dit qu’il n’a jamais réussi à se ranger et à faire quelque chose dans sa vie de réglo jusqu’au bout). J’ai beaucoup aimé les scènes entre Kim et Jimmy. Les deux personnages partagent une vision totalement des choses même si leur relation reste assez stable. Kim a tout de même elle aussi de quoi sourire contrairement à Jimmy quand elle réussi à tenir tête à Hamlin. Ce dernier pensait pouvoir se moquer d’elle, mais Kim est une femme forte, bien plus forte que l’on ne pourrait le penser. Pour ce qui est des services d’intérêt général, Jimmy trouve encore une façon pour lui de gagner. Et c’est sa seule victoire de l’épisode. Mais c’est une victoire qui lui permet de se rendre compte que finalement il y a du bon dans l’escroquerie. Accessoirement, nous avons Nacho. Il y a une scène assez tendue et efficace que j’ai beaucoup aimé.

Quand Nacho change les pilules, la scène est assez efficace. Je suppose que la série prépare ici le début de l’histoire de Breaking Bad et comment Nacho a plus ou moins réussi à récupérer la main sur le business (et puis après on connaît déjà la suite). Mais Nacho est un bon personnage mine de rien, même s’il colle plus à la peau de Breaking Bad que de Better Call Saul dans mon esprit. Ce n’est pas grave car de toute façon le résultat est bel et bien présent. Si tout le monde est au rendez vous, nous avons aussi Mike. Ce dernier continue de traficoter des trucs de son côté. Si pour le moment c’est assez long à se mettre en place, la scène finale de l’épisode devrait réconcilier tout le monde. Avec un titre aussi cocasse que « Slip », je dois avouer que Better Call Saul réussi encore une fois le tour de force de nous surprendre. Faire tomber notre héros pour mieux le relever. C’est un peu une sorte de métaphore finalement et l’épisode s’en sert en l’imageant en plus de nous raconter une histoire où un homme tombe, est au fond du gouffre, et qui à la fin peut se relever et avoir le sentiment d’avoir gagné quelque chose. Du coup, je me demande ce que les deux derniers épisodes de la saison nous réservent. Ce qui est frustrant avec Better Call Saul c’est que l’on ne sait jamais à quoi s’attendre alors que l’on sait très bien comment tout cela se termine.

Note : 10/10. En bref, un bien bel épisode tiens.

Commenter cet article