Critiques Séries : Fargo. Saison 3. Episodes 7 et 8.

Critiques Séries : Fargo. Saison 3. Episodes 7 et 8.

Fargo // Saison 3. Episodes 7 et 8. The Law of Inevitability / Who Rules the Land of Denial?.


Alors qu’on s’approche de la fin de la saison petit à petit, Fargo continue de surprendre mais parvient également à décevoir. Avec les événements des derniers épisodes (et notamment un mort), la série continue d’osciller entre tout un tas d’idées ici et là. Ce qui dans un sens est rassurant, mais ne fonctionne pas forcément dans « Who Rules the Land of Denial ? ». Après cet épisode, la série va entrer dans ses deux derniers chapitres (pour cette saison), et le résultat est un brin décevant par rapport à mes attentes. Disons que cet épisode était étrange, peut-être pas ce que j’attendais de la part de Fargo non plus. Oui, les masques d’animaux que Yuria et les autres portent alors qu’ils sont en train de courser Nikki et Mr. Wrench dans les bois est quelque chose de fun et étrange, qui fonctionne mais ce n’est pas ce qui m’a déçu dans cet épisode. Dans cet épisode, Varga empoisonne Sy avec un peu de thé, et tombe ensuite dans un coma. Le saut dans le temps que la série opère, de trois mois tout de même, n’est pas non plus ce que Fargo a fait de plus séduisant et c’est assez dommage car je m’attendais peut-être à un truc complètement différent, plus efficace. J’aime bien les sauts dans le temps, mais je crois que cela n’a pas ici été d’une grande nécessité ou en tout cas que cela a vraiment aidé l’épisode (et la saison).

C’est sensé avoir un véritable impact et pour le coup, on ne peut pas dire que cela ait l’impact voulu non plus. Quand c’est bien fait, c’est une bonne chose et certaines séries ne s’en sortent pas trop mal. Fargo la première, qui a déjà fait des sauts dans le temps. Ce saut dans le temps n’apporte pas grand chose et c’est là que l’épisode échoue en partie à être vraiment fort et puissant. Du coup, Fargo oublie presque les conséquences de la mort du frère d’Emmit, ce qui est quelque chose qui rendait « The Law of Inevitability » réellement intéressant (dans un sens bien entendu). La série perd alors tout ce qu’elle a construit depuis le début de la saison dans la seconde partie de cet épisode 3.08 alors qu’il aurait été intéressant de nous investir autrement. La première partie de l’épisode était pourtant une belle réussite, quelque chose tirant sur l’horreur mais à la façon Coen encore une fois, cette empreinte que l’on ressent dans chaque saison de Fargo même si le créateur s’est complètement affranchi (et intelligemment) de la première saison (et donc de l’histoire du film original). Il y a ainsi des références qui sont familières, notamment de The Big Lebowski. Sans compter que les références vont aussi tirer ailleurs, plus dans le registre des films d’horreur avec des personnages masqués.

Sauf que ces familiarités ne permettent pas de créer un vrai contexte ou en tout cas d’avoir l’impact que l’on aurait pu souhaiter et c’est dommage. Avec « The Law of Inevitability », Fargo avait réussi à faire quelque chose, gérer les conséquences de la mort du frère d’Emit intelligemment. Maintenant que Ray est mort (et compte tenu de la fin de cet épisode là, on pouvait imaginer que les chances de survie de Nikki étaient maigres). Mais la série va un peu plus loin et prépare ici le terrain pour la fin de la saison qui se profile petit à petit. Ce que je regrette là dedans c’est que cela ne soit pas aussi efficace que l’on aurait probablement pu le souhaiter. J’imaginais que Fargo allait aller encore plus loin, tuer encore tout un tas de personnages. Ce que j’ai toujours adoré dans les films des frères Coen au delà du ton qui leur est propre c’est cette façon dont tous les personnages ont ce qu’ils méritent. Ils ont le destin qu’ils se sont créé. Cet épisode 3.07 est assez impressionnant en termes d’écriture, soigné et surtout efficace. Si je pensais comprendre plus ou moins avec cet épisode comment la saison pouvait se terminer, ce que je trouve d’étonnant c’est que le suivant semble casser un peu toutes mes théories. Finalement, ces deux épisodes trouvent donc une nouvelle façon de faire assez agréable dans son ensemble.

Note : 9/10 et 6/10. En bref, si la fin de la saison est décevante, on ne pourra pas dire qu’ils n’ont pas tenté…

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article

Marojejy 09/06/2017 17:00

J'ai adoré le dernier...