Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Jane the Virgin. Saison 3. Episodes 19 et 20.

14 Juin 2017 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Jane the Virgin

Critiques Séries : Jane the Virgin. Saison 3. Episodes 19 et 20.

Jane the Virgin // Saison 3. Episodes 19 et 20. Chapter Sixty-Three / Chapter Sixty-Four.
SEASON FINALE


Cette année, Jane the Virgin n’aura pas eu 22 épisodes. Ce n’est pas plus mal, cela a permis de concentrer les intrigues et de développer ici deux solides épisodes pour conclure la saison intelligemment. Ce n’était qu’une question de temps avant que Jane the Virgin ne décide de donner à Jane et Rafael une seconde chance. Après tout, maintenant que Michael n’est plus de ce monde et que la série a joué pendant un bout de temps sur le triangle amoureux Jane/Michael/Rafael, alors le tout est solide. De plus, le temps n’est pas au beau fixe pour Jane qui se retrouve au milieu de Rafael et Petra. Si elle avait réussi à ne pas trop s’immiscer dans la vie de Petra et Rafael, désormais ils ont besoin de son aide alors forcément elle ne peut pas refuser. Dans « Chapter Sixty-Three », on sent clairement l’influence conte de fées que Jane the Virgin a décidé de prendre ici. Surtout que Jane est une femme qui n’a pas de chance et avec qui tout se complique toujours à chaque fois. Avec l’aide de Jane, Petra décide de refuser la proposition de Rafael et il y a des tas de choses encore plus compliquées à venir tout au long de cet épisode et du dernier de la saison. Toute la scène de Jane bourrée est plutôt cocasse et permet d’ajouter un brin d’humour dans une fin de saison presque morose ou en tout cas plus dramatique que comique. Tout le monde a des tas de choses à nous raconter et nous avons même une nouvelle intrigue très telenovela au Marbella.

Ce n’est pas surprenant que la femme que Chuck Chesser a rencontré le soir de la mort de Scott n’est autre que.. Eileen/Rose. Bien entendu, si l’on pouvait espérer que Jane the Virgin décide de conclure une bonne fois pour toute l’intrigue Sin Rostro, comme on peut le voir justement à la fin du dernier épisode, ce n’est pas du tout le cas. Je crois que je préférerais cependant cette intrigue avec Luisa et Rose un peu mieux intégrées dans l’univers de Jane the Virgin. La série a besoin de montrer et utiliser ses personnages pour que l’on ait envie de croire à ce qu’ils nous racontent. Le dernier épisode de la saison reste un grand moment plein de bons sentiments, comme Jane the Virgin a toujours su très bien le faire. « Chapter Sixty-Four » n’a rien d’exceptionnel structurellement parlant mais il y a tellement de belles petites scènes, de bons moments, de personnages au rendez vous que l’on ne peut pas passer un mauvais moment. Je crois qu’il y a un truc que Jane the Virgin adore faire à la fin de chaque saison et c’est le mariage. Durant la saison c’est Rogelio et Xo qui s’étaient mariés à Las Vegas bourrés, Jane et Michael s’étaient mariés jusqu’à ce que Michael se fasse tirer dessus sans compter que désormais Xo et Rogelio ont décidé de se marier en bonne et due forme.

Mais le mariage de Xo et Rogelio est bien loin d’être l’intérêt de l’épisode. Bien au contraire, Jane the Virgin trouve toujours un truc complètement différent à nous raconter en parallèle qui se trouve être beaucoup plus intéressant. Notamment dans la relation entre Jane et Rafael que je trouve finalement succulente (et ce même si la fin de la saison est un peu plus corsée de ce point de vue là que l’on ne pouvait l’imaginer). Mais comme Jane the Virgin est maligne et coquine, elle a décidé de faire revenir le premier amour de Jane en guise de cliffangher à la fin de la saison sous les traits de … Tyler Posey (Teen Wolf). Comment résister à ce nouveau personnage ? J’ai déjà envie de voir les deux ensemble. Vous devez sûrement me prendre pour un cinglé mais j’assume pleinement. Finalement, Jane the Virgin parvient à faire quelque chose de très séduisant au travers de ces deux derniers épisodes. Ca fonctionne intelligemment et je n’en demandais pas plus.

Note : 8/10 et 9/10. En bref, solide fin de saison pour Jane the Virgin.

Commenter cet article