Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Orange is the New Black. Saison 5. Episodes 3 et 4.

14 Juin 2017 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Orange is the New Black

Critiques Séries : Orange is the New Black. Saison 5. Episodes 3 et 4.

Orange is the New Black // Saison 5. Episodes 3 et 4. Pissters ! / Litchfield’s Got Talent.


Alors que la saison démarrait bien grâce à l’épisode précédent, ces deux nouveaux épisodes n’ont rien de bien exceptionnels. Et c’est dans ce genre de moments que je regrette presque que la scène tournée avec Nabilla se retrouve dans les bonus tant cette séquence est drôle. Le truc c’est que le soulèvement des prisonnières avait un vrai potentiel et que « Pissters ! » ne fait que ralentir le tout. Parfois, j’ai l’impression que Orange is the New Black n’est pas à sa saison 5 à cause de la façon dont la série a plus ou moins effacé ses personnages principaux. Ce qui a réduit grandement les enjeux et l’intérêt de certaines histoires dans la prison. S’il y a cependant un atout là dedans, c’est bien que cela permet de renouveler un peu l’ensemble des trucs sans nous donner l’impression que Orange is the New Black se répète trop. Et le soulèvement des prisonnières est cette année quelque chose bourré de potentiel mais que la série n’exploite pas à sa juste valeur. « Pissters ! » sort un peu Orange is the New Black de ce potentiel qu’elle avait développée dans l’épisode 5.02 et je trouve ça dommage. Je dirais que les conséquences directes de ce soulèvement sont en train de petit à petit se calmer et du coup, la série ralenti le tout drastiquement. Le rythme est un peu trop rapidement cassé alors qu’il aurait été intelligent de ne pas en faire beaucoup plus.

Cet épisode casse donc clairement le délire qui commençait à prendre dans l’épisode précédent. On m’avait prévenu que cette saison n’était pas exceptionnelle, mais cela ne veut pas pour autant dire que c’est totalement raté non plus. Il y a de bons moments, quelques brins de comédie ici et là, et des moments un brin plus dramatiques. J’ai bien aimé les moments de Piper, Alex, car ce sont des personnages auxquels on s’est attaché au fil des années. Il en va de même pour d’autres comme Suzanne qui créé un mémorial à l’honneur de Poussey. C’était un moment touchant comme Orange is the New Black sait en créer. « Litchfield’s Got Talent » permet de se concentrer un peu mieux sur le soulèvement alors que le Gouverneur prend connaissance des demandes des femmes de la prison. Désormais dans le noir, les femmes de Orange is the New Black continue de se poser des questions et la série continue de nous proposer ses petits flashbacks qui ici sont plein de tendresses. Je crois que le ton de la série est en train de se chercher à nouveau alors que la série est en train de se renouveler et tente de changer. Il y a quelque chose de fun dans cet épisode qui reprend très bien le titre de l’épisode. La compétition qu’ils nous proposent dans cet épisode est une occasion pour nos prisonniers d’apporter un peu du monde extérieur dans la prison.

Et tout cela car désormais elles ont le contrôle de tout dans la prison. Personne ne peut leur dire quoi faire, les réprimander, elles sont libres dans un lieu où elles ne devraient justement pas être libres. L’épisode se concentre beaucoup sur le monde extérieur et le monde au sein de la prison. Ce n’est pas la même chose et Orange is the New Black exploite ici très bien tout cela. J’ai bien aimé l’histoire de Sankey alors que les autres ne sont peut-être pas aussi palpitantes. Le truc avec cette saison 5 de Orange is the New Black c’est qu’elle se cherche encore pour le moment et qu’elle ne semble pas avoir trouvé la bonne façon de faire. J’espère que les personnages vont rapidement s’ajuster. Finalement, Orange is the New Black trouve de belles choses à raconter, mais prend son temps sur certains détails qui ne sont pas forcément exceptionnels pour certains.

Note : 5.5/10. En bref, deux épisodes pas exceptionnels.

Commenter cet article