Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Riviera. Saison 1. Pilot (UK).

21 Juin 2017 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Riviera

Critiques Séries : Riviera. Saison 1. Pilot (UK).

Riviera // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Créée par Neil Jordan (The Borgias, L’homme de la Riviera), Riviera nous raconte l’histoire d’un meurtre dans la haute société du sud de la France. Pour le coup, si Riviera avait du potentiel, mais sans trop savoir pourquoi, les personnages ne prennent jamais vie. J’ai l’impression de voir une saga d’été de TF1 un peu mal foutue. Pourtant, il y a tout : un bon casting, de bons scénaristes, des hélicoptères, des courses de voiture et quelque chose de visuellement travaillé, mais les personnages ne parviennent jamais à prendre vie. Riviera se situe donc sur la côte d’Azur avec son lot de villas, de yachts, etc. Tout le monde a des problèmes, des secrets, des histoires à raconter en somme mais Riviera n’est pas le Dynasty qu’il aurait pu être. Je me demande si Neil Jordan avait réellement cerné ce qu’il voulait faire de cette série puisque le résultat n’est pas sensationnel. Le sud de la France est un lieu rêvé pour situer une série de ce genre là et pourtant, l’histoire de chacun des personnages manque cruellement de forme. Surtout que Riviera est une histoire qui doit durer dix épisodes mais ce premier épisode ne donne pas spécialement envie de voir la suite malgré tout le potentiel que cette série peut avoir.

Georgina, une jeune Américaine originaire du Midwest des États-Unis, devient l’épouse du milliardaire et collectionneur d’art, Constantine Clios. Quand son mari est tué dans une explosion à bord d’un yacht appartenant à un riche et puissant trafiquant d’armes russe, Georgina décide de mener elle-même son enquête dans un monde peuplé d’escrocs, de menteurs et autres criminels qu’elle ne tardera pas à découvrir.

Julia Stiles (Dexter) tente alors de donner corps à son personnage de Georgina. C’est une héroïne que j’aimerais bien adorer mais même si l’actrice est très bonne dans ce qu’elle entreprend, il manque un truc dans les dialogues et dans son histoire pour qu’elle parvienne à nous attacher à son histoire. Riviera ne sera donc pas le guilty pleasure estival dont tout le monde avait réellement besoin. Cela reste joli mais c’est tout. Peut-être car finalement Riviera a beau être flashy et balancer de l’argent par les fenêtres, la série manque cruellement de personnalité, de charme, d’humour, d’âme. Et tout cela apparaît alors comme un vulgaire torchon ennuyeux. Tout cela est vraiment dommage car même le cliffangher concluant cet épisode ne m’a pas plus motivé que ça à aller plus loin. Je suis pourtant un fan inconditionnel de ce genre de séries estivales qui ne demandent pas forcément grand chose de la part du téléspectateur mais qui à la fin te fond passer un super bon moment. Finalement, Riviera est donc une surprise qui ne fonctionne pas spécialement, qui ne donne pas forcément envie d’aller au bout. On verra sur la longueur mais je ne suis pas sûr et certain que le créneau pris soit le bon. Surtout quand on pourrait comparer Riviera à des productions françaises un peu ennuyeuses…

Note : 4/10. En bref, une petite série qui voulait être grande mais n’a pas l’étoffe de sa grandeur.

Commenter cet article