Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Forêt (Saison 1, 6 épisodes) : il court, il court, le furet

30 Juin 2017 , Rédigé par delromainzika Publié dans #La Forêt

La Forêt (Saison 1, 6 épisodes) : il court, il court, le furet


Ce que je trouve dommage avec La Forêt c’est que le point de départ est bon, donne l’impression que la série va partir dans une direction différente de la plupart des séries du genre, mais rapidement on se rend compte que tout est trop simpliste. Trop classique. En tombe dans ces clichés du genre, on se retrouve alors avec une série policière correcte, mais trop clichée, avec trop de pathos et pas suffisamment de bonnes surprises à mon goût. Ce qui est également dommage c’est qu’il est trop facile de découvrir qui est le coupable. En effet, dès la fin de la première partie de la saison, on élimine déjà tout un tas de suspects potentiels et La Forêt ne parvient donc pas à garder le suspense jusqu’au bout. Fort heureusement pour La Forêt, la série n’est pas pleine d’incohérences en tout genre qui noircissent généralement la plupart des séries policières françaises ces dernières années. De plus, le rythme est suffisamment correct pour que l’on ait envie d’aller au bout des six épisodes (ce qui reste peu mais suffisant). Il n’y avait pas besoin de beaucoup plus pour une série de ce genre là. Mais encore une fois, il y a des tas de trucs qui ne vont pas forcément dans le sens du téléspectateur ou en tout cas de ce qu’il vient rechercher ici. Notamment du point de vue des motivations du coupable qui sont un peu trop floues pour réellement être compréhensibles.

Dans un petit village tranquille des Ardennes, une jeune fille de seize ans disparaît dans la forêt après avoir appelé sa professeure de français, en plein milieu de la nuit. Le capitaine Gaspard Deker, ancien militaire et père célibataire fraîchement arrivé, mène l’enquête avec Virginie Musso, la gendarme locale. Ils sont aidés par Eve Mendel, la professeure de français, une jeune femme solitaire au passé mystérieux : elle a été retrouvée enfant par le médecin du village, errant seule, muette, dans cette même forêt…

Du coup, même si la résolution reste correcte, on aurait pu préférer une série qui nous emporte plus et sache réellement nous donner envie d’aller plus loin. Fort heureusement pour La Forêt, le casting est solide. Ces derniers temps, les séries françaises ont du mal à trouver des acteurs qui sortent du lot. La Forêt n’en trouve pas forcément qui sortent du lot mais disons qu’ils sont très bien. Il ne nous en fallait pas beaucoup plus en somme. Mais j’aurais apprécié que La Forêt sache nous surprendre, ce qui n’est pas vraiment le cas malgré tout un tas de belles tentatives. Notamment le début de la série. Le premier épisode est mystérieux, intriguant et donne envie d’aller plus loin quand les suivants semblent chercher à nous démotiver petit à petit. De plus, la série n’a pas forcément un avantage avec son héroïne qui est assez insupportable à sa façon. L’idée de nous plonger au coeur des Ardennes était également un choix judicieux alors que le lieu en lui-même est un lieu que j’aime beaucoup. J’avais adoré le film Les Ardennes qui nous plongeait au coeur de ces paysages de forêts qui s’étendent sur des kilomètres. Finalement, même si La Forêt n’est peut-être pas la série la plus brillante qu’il soit, elle reste agréable malgré tout.

Note : 5/10. En bref, petite série policière française un brin classique mais correcte malgré tout.

Commenter cet article

شقق للبيع في اوزنجول 03/07/2017 13:04

thanks very good post