Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Taken (Saison 1, 10 épisodes) : j'ignore qui vous êtes... j'ignore ce que vous voulez...

4 Juin 2017 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Taken

Taken (Saison 1, 10 épisodes) : j'ignore qui vous êtes... j'ignore ce que vous voulez...


Alors que NBC Universal avait signé il y a quelques temps de ça un accord avec Europacorp afin de produire des séries, le premier projet né de cette association est Taken. C’est un peu facile puisque c’est une adaptation d’une franchise cinématographique connue. La franchise avec Liam Neeson est tellement incarnée par l’acteur qu’en faire une série n’était pas forcément nécessaire. Créée par Alex Cary (Homeland, Legends), la série ne ressemble pas toujours à quelque chose de véritablement bon. Tenter d’adapter Taken n’était pas ce qu’il y avait de plus facile et je crois que j’aurais préféré un quatrième volet qui n’avait pas de sens au cinéma que cette série qui finalement a du mal à s’incarner elle-même en dehors de Liam Neeson. Car Bryan Mills a tellement été bien incarné par l’acteur que ce que l’on voit ici ne ressemble plus à grand chose. Personne ne se souvient probablement du fait que le héros s’appelle Bryan Mills car pour tout le monde c’est le film avec Liam Neeson qui va sauver sa fille kidnappée à Paris. Ca tient sur un timbre poste, ça résume parfaitement l’histoire de Taken et finalement pas besoin d’en dire beaucoup plus. C’est Clive Standen qui a alors ici hérité du rôle de héros. Cet acteur, assez inconnu au bataillon, n’apporte pas vraiment sa propre personnalité au truc et je trouve ça vraiment dommage.

Surtout qu’il y avait vraiment de quoi faire. Le sujet de départ de Taken est bon, c’est juste que la série ne sait pas vraiment comment s’y prendre. Côté action, là aussi ce n’est pas folichon. Il y a des tas de scènes d’action, c’est sympathique par moment ici et là, mais ce n’est pas aussi brillant que l’on ne pouvait le souhaiter. Standen se retrouve alors avec tous les gimmicks de Neeson sans avoir l’aplomb de Neeson. Ce dernier sait tout de suite s’imposer dès qu’il entre dans une pièce et quand j’ai terminé cette première saison de Taken, je dois avouer que le seul réflexe que j’ai envie d’avoir c’est de sortir mon Blu-Ray de Taken le film et d’avoir me le regarder une nouvelle fois. Au casting nous avons également Christina Hart (incarnée par Jennifer Beals) qui tente de s’imposer tout au long de la série, sans que cela n’ait vraiment d’impact. En guise de série d’action, je pense que l’on aurait clairement pu avoir droit à mieux. Tout ce que Taken se contente de faire est très générique, aseptisé de tout un tas de trucs qui auraient pu donner une vraie idée de la chose. Taken se construit alors dans la pure tradition du Direct-to-DVD ce qui n’est pas toujours rassurant. Même si par moment Taken sait être efficace, l’ombre du film est toujours présente et empêche de prendre son pied.

C’est bien là le problème de Taken. La série est très procédurière alors que le film est beaucoup plus fluide par exemple. On n’a pas envie de voir une intrigue comme celles que l’on voit dans chaque épisode de Taken. On a envie de voir des tas de trucs comme dans le film, une histoire avec un gros fil rouge qui se suit sans temps morts et sans cas de la semaine ennuyeux. Taken n’était pas du tout la bonne idée à adapter de cette façon. Si l’idée de faire une série de l’historie de départ du film en rebootant le tout était intéressant, la série est ici un peu trop différente de ce que l’on pouvait espérer voir. Alex Cary, le créateur, n’a probablement pas aussi bien cerné l’univers de Taken comme Luc Besson et Robert Mark Kamen quand ces deux ont écrit la franchise pour le cinéma. Visuellement, la série n’offre rien de bien exceptionnel non plus et tombe dans certains pièges du Direct-to-DVD. Pourtant, Alex Graves avait donné un ton intéressant au premier abord, un peu grisâtre qui colle parfaitement avec la morosité de cet univers. Mais au final, Taken est vite tombée dans certains pièges. Alors que NBC a décidé de renouveler la série pour une saison 2, je me demande bien ce qu’ils comptent faire. J’espère juste que la série va changer et que Luc Besson va mettre son grain de sable. Il serait temps.

Note : 4.5/10. En bref, si l’action est là, la série manque de rythme et d’intérêt. Dommage.

Commenter cet article