Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

The Arrangement (Saison 1, 10 épisodes) : la face cachée d'Hollywood

4 Juin 2017 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Arrangement

The Arrangement (Saison 1, 10 épisodes) : la face cachée d'Hollywood


Et si The Arrangement était inspirée de la réalité. En effet, il y a plus de dix ans, l’histoire de The Arrangement était soupçonnée d’être celle de la relation entre Tom Cruise et Katie Holmes. Et si le mariage de ces deux derniers était un arrangement. Et si le but de The Arrangement était de s’inspirer de l’histoire de Tom Cruise et de la scientologie. La série a su faire parler à cause de la ressemblance avec cette histoire. Jonathan Abrahams (Mad Men, Perception), le créateur de The Arrangement a cependant confirmé que sa série n’est pas du tout inspirée de l’histoire de Tom Cruise. Quoi qu’il en soit, peu importe. E! continue de développer des séries très soap (après notamment The Royals) dans des sujets qui pourraient très bien être ceux d’une série réalité comme la chaîne a pour habitude d’en produire. Cela faisait un petit bout de temps que l’on n’avait pas eu de série qui assume pleinement leur côté soap-y. Mais justement, l’avantage avec The Arrangement c’est que cette dernière n’est pas toujours réaliste, qu’elle a des twists romanesques pas toujours très subtiles, mais justement cela permet de passer un bon moment sans trop se prendre la tête. Au cour des dix épisodes de cette première saison, The Arrangement tente de nous intéresser à plusieurs personnages et notamment à nos deux héros.

Si cela fonctionne c’est aussi grâce à la bonne humeur qui se dégage de chacun des membres du casting. On retrouve alors là dedans John Henderson (Dallas) et Christine Evangelista dans les rôles principaux, mais aussi Michael Vartan (Alias) dans un rôle mystérieux au départ qui va rapidement devenir intéressant. Rien de bien exceptionnel en soit, mais juste une bonne humeur qui se suit sans aucun déplaisir du début à la fin de la saison. Ce que je regrette cependant c’est que les mystères de The Arrangement ne sont pas aussi passionnants et efficaces qu’ils ne devraient l’être. L’idée de parler de la scientologie dans une série et de ses rumeurs était une très bonne idée. Surtout car personne n’avait vraiment oser le faire. On pourrait presque parler de The Arrangement comme une version frictionnelle de l’émission de E! « True Hollywood Story » tant la série reprend tous les problèmes d’une relation amoureuse à Hollywood. En parallèle, The Arrangement tente de parler d’autres choses et notamment des bons moments que cette vie peut aussi offrir aux personnages. C’est petit à petit que les mystères prennent forme et que cela devient un conte délicieux avec ses retournements de situation qui vont avec. Même si par moment The Arrangement est un peu vicieuse et voyeuriste.

Mais je crois bien que l’un des trucs que j’ai le plus apprécié dans cette série c’est l’histoire de Michael Vartan et de ce groupe qui semble avoir une grande influence. The Arrangement s’inspire de pas mal de rumeurs que l’on a déjà pu entendre au fil des années sur les relations amoureuses à Hollywood, qu’elles soient arrangées ou non. Si The Arrangement manque parfois d’un peu de cliffanghers et de révélations, elle sait malgré tout maintenir l’intérêt du téléspectateur grâce à des personnages sympathiques auxquels il est facile de s’attacher. Peut-être aussi car The Arrangement s’attache énormément au registre du conte de fée. Megan n’est pas vraiment heureuse dans cette nouvelle situation et il y a une confrontation intéressante avec Kyle dans l’épisode 1.07 qui permet de mettre en avant le malheur dans lequel ce genre de personnages peuvent vivre. The Arrangement ne cherche pas pour autant à juger et à donner une vraie morale, plutôt à présenter ce qui est clair et limpide dans ce monde. Chacun se fait donc sa propre opinion de l’histoire et de comment elle évolue, ce qui est une très bonne chose finalement. E! a déjà renouvelée The Arrangement pour une saison 2 de dix nouveaux épisodes. On n’en a donc pas fini avec cette série, ce qui n’est pas plus mal car la fin donne clairement envie de revenir…

Note : 5.5/10. En bref, un soap simple s’inspirant du tout Hollywood.

Commenter cet article