Flaked (Saison 2, 6 épisodes) : la vie n’est pas un long fleuve tranquille

Flaked (Saison 2, 6 épisodes) : la vie n’est pas un long fleuve tranquille


La première saison de Flaked n’était pas exceptionnelle. Disons que l’on pouvait reprocher à la série de ne pas forcément aller au bout des choses. Créée par Will Arnett et créateur d’Arrested Development, cette série de Netflix tente de se faire un chemin au milieu de la montagne de programmes que le service de streaming propose. Pour se faire entendre, cette seconde saison a décidé de mettre les bouchées doubles et bien que cela ne se ressent pas tout le temps, le fait qu’il n’y ait que 6 épisodes a sûrement beaucoup aidé. Au fond, cette série est celle de personnages qui tentent d’aller de l’avant dans leur vie et de changer un peu d’air. Si cette histoire semble en partie personnelle pour Will Arnett (alors qu’il a révélé pas mal de choses lors du tournage de la première saison), je crois que l’expérience que l’acteur a eu l’an dernier a permis aussi de développer Flaked et d’en faire quelque chose de beaucoup plus intéressant. Flaked était toujours une sorte de dramédie plutôt qu’une comédie, et c’est peut-être pour cela aussi que le ton est résolument plus sombre dans cette seconde saison. Ce changement de ton permet à Flaked d’être plus proche de l’histoire qu’elle raconte et de structurer le tout plus intelligemment. La seconde saison parvient à faire tout un tas de choses que la première n’avait justement pas réussi à faire ou à trouver dans l’équilibre qu’il y a avec le ton, l’histoire et les personnages.

La saison 2 reprend l’histoire quelques mois après la fin de la première saison. Chip est bien évidemment plus misérable que jamais après avoir trahi ses amis et sa communauté. Maintenant qu’il est sans emploi et un paria parmi les habitants de Venice, Chip n’a plus rien à quoi s’accrocher à part sa relation avec London (incarnée par Ruth Kearney). Ces deux là n’ont pas vraiment la relation la plus saine et la plus table et cela n’a pas changé depuis la première saison. Flaked est beaucoup plus courte que la première (6 épisodes ici au lieu de 8), ce qui permet de rendre le tout plus efficace et d’accélérer le rythme intelligemment. Mais cela peut aussi être un défaut dans le sens où certains personnages comme George n’ont pas du tout le temps d’antenne qu’ils mériteraient dans ces six épisodes. D’une certaine façon en tout cas, le fait que la saison soit plus courte permet de se concentrer sur l’essentiel et d’aller de l’avant de façon plus intelligente que ce que l’on a pu voir jusqu’à présent. Bien que Chip soit le héros de Flaked, on peut aussi dire que la première saison était celle de Dennis. Les choses ont également changé dans la saison 2, ce qui dans un sens n’est pas forcément une mauvaise chose non plus. Par moment, Flaked peut être un peu frustrante avec des personnages comme George ou même Chip dans un sens.

A certains moments on ne comprend pas trop pourquoi ces mecs se comportent de cette façon là et pourquoi ils vont faire telle ou telle chose. C’est un problème qui va avec la narration de Flaked alors que la série s’éparpille sans réellement toujours se concentrer sur l’essentiel. En tout cas, bien que cela ne soit pas toujours très visible, Flaked reste une comédie. Le sens de l’humour de la série est passé de très subtile à presque inexistant. Les blagues sont donc très peu nombreuses mais bon, on ne peut pas trop en vouloir à Flaked non plus. Flaked prouve en tout cas avec cette seconde saison qu’elle est capable de faire beaucoup plus, de se concentrer sur l’essentiel plutôt que de s’éparpiller dans tous les sens. Tout cela même si certains défauts de la première saison sont toujours présents dans la façon dont les personnages sont tous utilisés. Tous les personnages n’ont pas le temps qu’ils méritent à l’écran mais le trio de tête composé de Will Arnett, David Sullivan et George Basil parviennent à rendre le tout suffisamment divertissant pour que l’on aille au bout de la saison sans trop de peine et c’est déjà pas mal. Quoi qu’il en soit, je pense que si Netflix ne renouvelle pas Flaked pour une saison 3, la série a eu la conclusion qu’elle méritait ici et il n’y a pas forcément besoin de beaucoup plus. Will Arnett a besoin d’un autre projet et la saison 5 programmée d’Arrested Development sur Netflix pourrait être le salut attendu.

Note : 6/10. En bref, une seconde saison mieux gérée.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article