The Goldbergs (Saison 4, épisodes 7 à 24) : un amour de famille d'une autre époque

The Goldbergs (Saison 4, épisodes 7 à 24) : un amour de famille d'une autre époque


The Goldbergs est une comédie étonnante. Elle ne fait pas forcément parler beaucoup d’elle mais elle sait toujours comment me faire rire et même me toucher. Après tout, qui n’aime pas la nostalgie. Tout le monde aime ce sentiment qui nous ramène à des années passées. Que l’on a vécu ou non d’ailleurs car personnellement, je n’ai pas vécu dans les années 80 étant né en 1990. Je ne connais pas ces années mais je trouve que The Goldbergs sait très bien reproduire la culture de l’époque au travers d’intrigues mettant en scène des films, des émissions et des trucs qui font que l’on est instantanément dans les années 80 et pas ailleurs. La série va jusqu’aux vêtements et aux coiffures, mais aussi leurs évolutions. Il y a dans ces épisodes des tas de trucs hilarants et absolument fabuleux, comme l’épiosde « Fonzie Scheme » (4.21) qui est probablement l’un des meilleurs épisodes de la saison à mon goût. Je ne compte plus le nombre de fois où je ris devant The Goldbergs, et où je suis même capable de verser une petite larme. C’est un truc que peu de comédies familiales arrivent à faire aujourd’hui. Modern Family, que j’ai longtemps considérée comme un must-see n’a de cesse de me décevoir et alors que la première partie de la saison 1 de The Goldbergs était sympathique mais pas transcendante, je me suis accroché et aujourd’hui je ne peux plus la lâcher.

Car la série s’est améliorée et les intrigues ont aussi pris un peu plus conscience de l’univers 80s dans lesquelles elles pouvaient être plongées. Quand les personnages réalises des choses sur leur vie comme que Murray n’a pas vraiment de hobbies, que Barry continue de tenter dans sa vie amoureuse mais a du mal, que tous les personnages cherchent une sorte de fil conducteur mais que leur vie n’est pas toujours remplie d’idées. Ce qui me fascine tout de même dans The Goldbergs c’est les liens que les scénaristes ont réussi à créer entre les personnages, ce qui est toujours aussi palpable dans cette saison 4. Si la série a ses faiblesses et qu’elle laisse par moment quelques personnages sur le carreau, comment ne pas aimer des épisodes comme « The Dirty Dancing Dance » (4.17) qui utilisent à fond la pop culture et tentent de faire des remakes de films connus. Il y en a déjà eu pas mal depuis le début de la série, mais sans trop savoir pourquoi The Goldbergs sait délivrer. Par moment je me pose des questions mais ce que je remarque aussi c’est cette capacité que la série a de reprendre des trucs que l’on connait et d’en faire des vrais moments, des moments de famille à partager.

Si reprendre Dirty Dancing n’était pas compliqué, ce qu’il y avait de complexe c’était de faire en sorte que cela colle bien dans l’univers de The Goldbergs et que l’on n’est pas l’impression d’avoir l’épisode « remake » de trop. Cela fait un bout de temps que The Goldbergs le fait mais à chaque fois cela reste toujours aussi succulent. Je n’ai pas l’impression d’avoir vu de mauvais épisodes cette année dans cette série car la série sait aussi très bien utiliser les fêtes annuelles comme Halloween dans le brillant « Couples Costume », ou Thanksgiving dans « In Conclusion, Thanksgiving » sans parler du brillant et touchant « A Christmas Story ». D’ailleurs, pour ce qui est de Noël, c’est sûrement mon moment préféré dans les comédies familiales car c’est toujours un moment où la série peut s’amuser et délirer à sa façon tout en nous offrant des moments touchants qui nous démontrent pourquoi on s’est attaché à ces personnages. Quand on voit The Goldbergs, je regrette presque qu’elle ne se déroule pas à notre époque alors que des intrigues comme les élections ne sont pas utilisées. Cela aurait pu être très bien fait mais je suis justement curieux de voir comment les prochaines élections présidentielles américaines seront traitées quand la timeline de la série le permettra. Finalement, grâce à cette saison 4 la série démontre qu’elle a encore une capacité à surprendre, à faire rire et à toucher son téléspectateur comme peu de comédies du genre sont capables de le faire actuellement.

Note : 8/10. En bref, encore une belle réussite.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article

reduction senior 28/07/2017 09:18

Merci beaucoup pour ce blog que je découvre !