Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

The Mick (Saison 1, 17 épisodes) : garde forcée

10 Juillet 2017 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Mick

The Mick (Saison 1, 17 épisodes) : garde forcée


Lancée en janvier dernier par FOX, cette toute nouvelle sitcom est déjà renouvelée pour une saison 2 qui va débuter à la rentrée prochaine. Cette petite comédie qui ne mange pas de pain a beau ne rien avoir de très novateur ou bien d’exceptionnel, elle s’en sort plutôt bien. Pourquoi ? En grande partie car The Mick ne ressemble pas totalement à une comédie de FOX, mais plus à une comédie de FX. Il y a un côté un peu scandaleux mais scandaleusement bon. Il y a pas mal de bons gags qui sortent un peu du lot alors que finalement The Mick est en grande partie une comédie que l’on a l’impression, de par son pitch, d’avoir vu ailleurs. Mais elle sait tirer son épingle du jeu grâce à un casting solide et à des personnages efficaces. Notamment Mickey incarnée par Kaitlin Olson qui apporte ce dont bien des comédies de network manquent cruellement. C’est cette envie d’être un peu irrévérencieuse qui fonctionne très bien. Et Olson est l’actrice parfaite puisqu’elle vient du câble. Elle a déjà prouvé ses capacités comiques dans It’s Always Sunny in Philadelphia (qui dure depuis 14 saisons !). Et les créateurs de The Mick sont d’ailleurs des producteurs exécutifs de Sunny. Donc autant dire que l’on ne peut que retrouver cette petite fraîcheur qui va donner à The Mick un joli coup de fouet plus que nécessaire pour se faire une place au milieu de toutes ces comédies de network qui n’ont de cesse de proposer les mêmes trucs d’années en années.

Mais The Mick est difficilement classable. Ce n’est pas une comédie familiale, pas une comédie de bureau, pas une comédie romantique, pas une comédie comme les autres. Elle sait utiliser ses personnages à des fins comiques plus originales grâce également à une histoire qui vaut elle aussi le coup d’oeil. The Mick est donc un savant mélange de tout un tas de choses qui parvient à nous sortir de cette ambiance morose des comédies familiales qui avaient pris le pli de Modern Family et cie alors qu’il y a des angles comme celui de The Mick qui savent sortir un peu de cette routine ennuyeuse. Au fil des épisodes, si certains trucs se répètent un peu ou même si certains gags ne fonctionnent pas, The Mick fait partie de ces petites comédies sympathiques qui, sans en faire des caisses, savent rester efficaces. Les personnages sont quant à eux intéressants car ils sont suffisamment développés pour casser un peu les codes et créer des gags qui ne sont pas ceux que l’on a l’impression de voir tout le temps fabriqués de la même façon. La simplicité de l’ensemble rend le tout alors agréable et surtout accessible à tous, ce qui est assez rassurant là aussi. The Mick ne se perd pas dans des explications ennuyeuses ou bien dans des intrigues stupides pour créer des faux semblants, elle se contente de ce qu’elle a entre les mains.

John et Dave Chernin ont su alors prendre le meilleur de leur idée afin de la développer intelligemment et je pense que c’est aussi pour cela que The Mick fonctionne. La série cherche à nous faire rire avant tout, ce qui est la principale chose que l’on est sensé voir dans une comédie. Surtout une comédie de ce genre là. Les faces à faces entre enfants et adultes sont savamment écrits et la série peut alors élaborer des gags efficaces sans pour autant avoir besoin d’en faire des caisses. Grâce à un bon casting et des scénarios qui globalement tiennent la route, The Mick est devenue en peu de temps une jolie sitcom que je vous conseille chaudement, même si au fond elle ne mange pas de pain. Mais de toute façon, que fallait-il en attendre de plus réellement ? Pas grand chose et se laisser porter. Finalement, avec pas mal de bonnes petites idées, The Mick parvient à nous faire rire intelligemment et c’est pile poil ce qu’il nous fallait. J’espère que la saison 2 que FOX a commandé sera d’aussi bonne facture que celle-ci. L’histoire se suit sans déplaisir de semaines en semaines. J’ai même réussi à enchainer une bonne moitié de la saison sans faire de pause, prouvant que finalement The Mick a fonctionné.

Note : 7/10. En bref, une petite comédie sympathique sans prise de tête.

Commenter cet article