Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Comrade Detective (Saison 1, 6 épisodes) : l’OVNI de l’été

22 Août 2017 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Comrade Detective

Comrade Detective (Saison 1, 6 épisodes) : l’OVNI de l’été


Parfois, on ne sait pas trop ce qui se passe dans la tête des scénaristes mais je dois avouer que dans celle des producteurs, Channing Tatum et Joseph Gordon Levitt, il y a une volonté. En tout cas, cela se ressent dans Comrade Detective. Ils avaient envie de délirer ensemble sur un truc qui au fond n’a rien d’exceptionnel mais qui trouve on ne sait trop comment un moyen de nous attacher au truc. Car mine de rien, Comrade Detective n’est pas aussi drôle que je ne l’espérais mais il y a des trouvailles, notamment dans la façon de parler de communisme et d’en faire une propagande satirique. Bon par contre qu’on se le dire, Comrade Detective veut être beaucoup de choses. Présentée comme une vieille série des années 80 en provenance de Roumanie, décrite comme financée et produite par le gouvernement afin de divertir les téléspectateurs et promouvoir le communisme, Comrade Detective n’est pas vraiment une vraie série. C’est un truc tourné pour Amazon et produit par Amazon. La série parodie alors une vieille série roumaine des années 80 avec tous les poncifs du genre. Au travers de ces six épisodes rien de bien exceptionnel mais une série qui joue sur deux tableaux : l’humour et quelque chose de très sérieux à la fois.

Par chance, cela fonctionne à certains moments. Notamment pour le côté rétro de la chose qui sort vraiment de l’ordinaire pour le coup. Peut-être que ce qui fait l’intérêt de Comrade Detective est justement le côté premier degré dans sa mise en scène et dans l’histoire qui permet de réellement équilibrer le tout et d’éviter que cela soit un gag qui n’en finit jamais sur 6x40 minutes (!). Du coup, il y a une vraie histoire derrière avec Gregor Anghel, un vieux flic, un peu alcoolo sur les bords (histoire de coller à tous les poncifs) et qui nous propose quelque chose de véritablement intéressant. Ce qui fait l’intérêt de l’histoire en tant que tel est bien évidemment cette histoire de complot capitaliste mené par les américains et qui voudrait détruire le pays. C’est absurde mais l’histoire est bien gérée alors que l’on passe d’une série policière ennuyeuse et classique à un truc un peu plus travaillé dès le second épisode. Et cela s’avère être assez rassurant car je pense que Comrade Detective en avait réellement besoin. La série se transforme alors en cop show bon enfant avec un vrai côté complicité de flics tout en se mêlant au genre de l’espionnage.

Par ailleurs, ce qui est flagrant assez rapidement c’est que le côté parodique et satirique de Comrade Detective ne va jamais supplanter l’histoire. L’histoire est donc mise en valeur et beaucoup plus importante que le reste ce qui dans un sens est assez rassurant. Tout cela permet de mettre en exergue tout un tas de choses, notamment sur le Bucarest des années 80 : cette mélancolie et cette noirceur qui vient peindre chaque image de la série comme s’il n’y avait plus d’espoir. On retrouve alors aussi dans la mise en scène quelque chose de très européen, ce qui permet d’éviter à Comrade Detective de donner l’impression d’être une série américaine et donc d’être plus proche du réalisme voulu au départ. Au premier abord, Comrade Detective me donnait l’impression que cela allait rapidement devenir une série au doublage douteux, cherchant la bonne blague à tous les coins de rue. Comme cela a été fait dans Touche pas à mon Poste avec les épisodes de Derrick redoublés par Camille Combal pour en faire des trucs parodiques qui à la fin devaient lourdingues et surtout qui n’ont jamais été vraiment drôles (ce n’est as mon humour en tout cas). Du coup, on se laisse porter par l’histoire des deux flics héros de Comrade Detective qui sont finalement plus attachants à la longue qu’ils n’en ont l’air au départ.

Finalement, Comrade Detective est une série qui ne ressemble à aucune autre, un OVNI estival qui sort un peu d’un chapeau car je ne savais même pas que cette série était dans les cartons d’Amazon. C’est une agréable découverte alors qu’au départ je n’avais pas spécialement envie de continuer mais comme c’est toujours difficile pour moi d’abandonner…

Note : 7/10. En bref, une série qui se révèle sur la longue quand on en comprend le but…

Commenter cet article