Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Sleepless (2017)

19 Août 2017 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

Critique Ciné : Sleepless (2017)

Sleepless // De Baran bo Odar. Avec Jamie Foxx et Michelle Monaghan.


Parfois, il ne faut pas aller chercher trop loin et savoir se faire plaisir l’été au cinéma. C’est pourquoi Sleepless semblait être le petit polar dont j’avais besoin. A la sortie, je me suis demandé ce que je suis allé faire… Le plus gros problème du film est qu’il ne réinvente rien alors que l’on a l’impression d’avoir déjà vu tout cela des dizaines de fois. Sauf qu’au final, tout cela finit par devenir lassant. C’est dommage pour Jamie Foxx et Michelle Monaghan que j’apprécie mais qui ne font pas de miracles avec le peu que le film a réellement à nous offrir. Disons que Sleepless est une sorte de contre la montre convenu comme on a l’impression que l’on n’en fait plus. Mais je savais que je n’allais pas voir le film de l’année, cependant je m’attendais à un truc un minimum rythmé qui pourrait réellement me donner l’impression que Sleepless était un truc sympa pour l’été. Un petit divertissement sans prétention mais c’est tout le contraire qui se passe et c’est bien dommage. Adapté du film Nuit blanche de Frédéric Jardin, je dois avouer que le film français avec Tomer Sisley était tout de même bien plus inspiré que celui-ci. Peut-être car le film français n’était pas aussi caricatural et sur-produit.

Une grosse livraison de cocaïne destinée à la mafia est détournée. Vincent Downs et Sean Tip, deux flics de Las Vegas, sont rapidement suspectés. La police des polices les met sous pression. La mafia aussi. En kidnappant le fils de Downs, la mafia franchit la ligne blanche : blessé et traqué, Downs va devenir un adversaire brutal et impitoyable. Il est prêt à tout pour sauver son fils et il n’a qu’une nuit devant lui.

C’est sans compter sur Baran bo Odar, inconnu au bataillon, qui n’a jamais rien fait de sensationnel dans sa carrière et nous démontre ici qu’il ne fera probablement jamais mieux. Je ne suis pas sur que ce film méritait vraiment une adaptation américaine. Ce n’est pas la première fois que les américains tentent de faire des films américains avec des films français mais en vain. Le polar est un classique que nous savons produire ici et j’étais curieux de voir ce que Sleepless pouvait apporter de plus ou en tout cas changer un minimum. Ensuite, Sleepless enchaîne les rebondissements douteux ce qui ne va pas vraiment aider le film. Tout se passe « by-the-book » mais au delà de ça, Jamie Foxx a beau faire le boulot, il est entouré de personnages tous plus ennuyeux et inintéressants les uns que les autres. Même quand Sleepless tente de créer du danger, tout cela est forcé (ou en tout cas semble l’être) alors qu’il aurait été intelligent de faire le contraire. Finalement, avec un film comme celui-ci, on ne va pas remonter le niveau assez peu enchanteur de cet été au cinéma. Je ne sais pas ce qui se passe chez les producteurs, mais j’ai l’impression qu’ils soient inspirés.

Note : 2/10. En bref, rien à signaler dans ce polar ennuyeux.

Commenter cet article