Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Ozark. Saison 1. Episodes 9 et 10.

1 Août 2017 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Ozark

Critiques Séries : Ozark. Saison 1. Episodes 9 et 10.

Ozark // Saison 1. Episodes 9 et 10. Coffee, Black / The Toll.
SEASON FINALE


Si l’on peut penser que Wendy était le personnage le plus innocent qu’il soit, on a bien pu voir dans l’épisode 8 que ce n’était pas le cas. Par le passé elle était dans le truc jusqu’au cou avec Marty. Jonah de son côté est en train de partir en sucettes, apprenant à se servir d’une arme pour le meilleur comme pour le pire dirons nous. Après tout ce qui s’est passé, on peut se demander dans « Coffee, Black » pourquoi Ruth a décidé de sauver la peau de Marty alors qu’au fond ce dernier aurait très bien pu mourir. Mais Marty est la pierre angulaire de Ozark et sans lui les choses ne seraient pas aussi passionnantes. Car la relation entre Marty et Ruth est là aussi très intéressante et permet de poser tout un tas de choses pour la suite de la série si jamais Netflix décidait de commander une suite. Il y a des scènes assez impressionnantes dans ces deux épisodes, notamment la scène de torture de Marty dans « The Toll » même si cela ne va pas suffisamment loin à mon goût. C’est quelque chose de problématique avec Ozark, la série n’ose pas suffisamment et l’on se rend rapidement compte que cela créé moins d’ambition. De son côté, Roy n’est pas spécialement mon personnage préféré. Disons que Ozark n’a de cesse de rabâcher des trucs par moment et de ne pas trop faire évoluer ses personnages. Il faut d’ailleurs attendre « The Toll », le dernier de la saison, pour que le tout prenne un peu plus d’entrain et que la série nous embarque différemment.

Du coup, la vengeance que complote Roy de son côté n’est pas suffisamment forte par rapport au reste de la série. Je sais que Ozark est capable de faire tout un tas de trucs mais quand la série tue des personnages elle sait le faire de la meilleure façon qu’il soit. Notamment dans le dernier épisode de la saison quand Marty est sauvé. La mort de Russ dans « Coffee, Black » est un bon moment, celle de Boyd également. Mais la série ne s’arrête bien évidemment pas là car elle sait pertinemment qu’elle doit nous surprendre et les morts peuvent être de bonnes surprises, surtout quand l’on ne s’y attend pas du tout. Maintenant que Boyd et Russ sont morts, tout cela créé forcément des problèmes pour d’autres et notamment Ruth. Nous avons aussi Rachel qui a eu la bonne idée de regarder le business de Marty de plus près, de casser un mur et de voler une bonne partie de son argent. Mais des trucs dans ce genre là, Ozark nous en délivre à la pelle dans ces deux derniers épisodes ce qui permet à Ozark de terminer sur une bonne note. Notamment car Jason Bateman reprend les rennes de la série et qu’il s’en sort très très bien. Le départ de Rachel ne m’apporte rien. De toute façon ce n’était pas un personnage particulièrement intéressant donc elle ne manquera jamais à la série.

Son départ est aussi éclair et passionnant que le personnage a été dans la série. Je pense qu’elle ne méritait clairement pas mieux. Alors que d’autres méritent le temps que Ozark veut bien leur donner. Notamment Wendy qui part avec les enfants afin de les protéger. Et puis nous avons Mason dont la foi a disparu après que sa femme ait disparu. Tout cela nous laisse même imaginer qu’il pourrait faire un infanticide à la fin de l’épisode mais Ozark ne va pas si loin. Tuer des enfants (et surtout des bébés) comme tuer des animaux dans les séries est un truc que peu osent. Dernièrement c’était Le Bureau des Légendes qui étêtait un chien de façon assez gore. Finalement, cette première saison d’Ozark aura été sympathique sans être brillante non plus. A certains moments j’ai eu l’impression que la série ne savait pas trop quoi faire mais la fin de la saison a su au moins donner un coup de fouet aux intrigues et c’est déjà pas mal.

Note : 9/10. En bref, fin de saison réussie.

Commenter cet article

moi59 01/08/2017 17:06

"aura été sympathique sans être brillante" donc je met des 9 pour ce navet