Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Deuce. Saison 1. Pilot.

28 Août 2017 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Deuce

Critiques Séries : The Deuce. Saison 1. Pilot.

The Deuce // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Le grand retour de David Simon à la télévision et surtout sur HBO reste quelque chose d’attendu. C’est un évènement même si je n’ai jamais été un très grand fan de Treme, sa dernière création. Créée par David Simon (The Dire, Treme) et George Pelecanos (The Wire, Treme), The Deuce tente de nous plonger dans le monde du porno et de la prostitution à New York dans les années 70-80. Le sujet est intéressant mais attention à ne pas tomber dans les pièges dans lesquels est déjà tombé Snowfall cette année, c’est à dire de faire une trop grand fresque mais jamais savoir comment s’en servir. L’une des séries les plus attendues de cette année arrive donc enfin avec un casting alléchant, à commencer par James Franco (Spiderman) ou encore Maggie Gyllenhaal. Pour le coup, rien à redire là dessus, tout cela est déjà séduisant sur le papier. Mais à l’écran ? C’est tout aussi séduisant. La série créée une vraie histoire, un vrai ensemble de personnage de façon à rendre son histoire captivante, divertissante et surtout intelligente. Parler de sexe et de pouvoir en 1971 à Manhattan n’était peut-être pas ce qu’il y avait de plus facile, mais le sujet est traité de façon travaillée. On sent qu’il y a eu des recherches et HBO a laissé les moyens à David Simon et Cie afin que la série ressemble à quelque chose de véritablement fort.

La légalisation et la croissance de l'industrie du porno dans le New York des années 70-80.

D’une certaine façon, The Deuce représente la suite logique de la carrière de David Simon sur HBO, notamment car il a toujours su utiliser une ville à son avantage afin d’en raconter ses histoires et ses travers. C’est une série un peu sale sur les bords, sombre aussi, qui ne cherche pas à rire, mais plutôt à montrer ce qui se passe à cette époque à New York City, et notamment l’exploitation du corps humain en lui-même (et de ces femmes). Le point d’entrée de la série est l’histoire des frères jumeaux Vincent et Frankie Martino incarnés tous les deux par James Franco. Les deux personnages sont totalement différentes, avec d’un côté Vincent qui est quelqu’un de confiance et responsable alors que Frankie est une tête brulée, une sorte de vagabond qui pense que rien ni personne ne peut l’empêcher. James Franco apporte un truc vraiment solide à l’histoire de The Deuce, mais ce n’est pas le seul car il y a pas mal de personnages intéressants comme celui d’Eileen (incarné par Maggie Gyllenhaal) qui elle aussi apporte un regard sur le monde de la prostitution. Appelée Candy dans les rues de Manhattan, cherchant à aider un fils qui vit avec sa grand mère, elle pourrait être une porte d’entrée différente et un vision féminin dont The Deuce avait réellement besoin.

Finalement, de ce premier épisode ressort pas mal de choses intéressantes et surtout de bons moments. La série se lance dans le grand bain rapidement et sait très bien comment faire pour nous surprendre. On ne s’ennuie jamais et je pense que c’est déjà un atout. Il y a pas mal d’intrigues différentes qui sont lancées, sans pour autant que les unes marchent sur les autres. The Deuce est donc une agréable surprise et j’ai désormais hâte de voir la suite.

Note : 9/10. En bref, très belle entrée en matière. En espérant que la suite soit tout aussi séduisante.

Commenter cet article