Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Sinner. Saison 1. Pilot.

3 Août 2017 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The sinner

Critiques Séries : The Sinner. Saison 1. Pilot.

The Sinner // Saison 1. Episode 1. Pilot.


USA Network continue sa mue avec ici The Sinner, un thriller qui pose une question : pourquoi cette jeune mère sans histoire a t-elle tué quelqu’un sans raison apparente ? Créée par Derek Simonds (The Astronaut Wives Club, When We Rise), The Sinner nous plonge alors dans la vie de Cora Tannetti, une femme qui a l’air un peu perdue mais qui a une famille, un fils, un mari, en somme tout ce qu’il faut pour être heureux dans la vie. Mais un jour elle devient complètement folle. Ce premier épisode concentre alors sa première partie à nous présenter le personnage de Cora et l’environnement dans lequel elle vit. On sent qu’il y a un truc qui ne va pas dans sa vie mais l’on ne sait pas quoi. Jessica Biel (7 à la Maison) revient alors aux séries dans un rôle qui lui va comme un gant. Elle parvient à nous plonger dans la vie de ce personnage et ses psychoses de façon assez brillante. Il y a un côté dépressif dans le scénario que l’image et le casting sait très bien reproduire. Probablement car The Sinner est un peu sombre et que l’image de la mise en scène donne tout de suite le ton de ce que l’on est en train de voir. De l’autre, on nous introduit au personnage de Harry Ambrose, un détective qui veut comprendre pourquoi Cora a tué ce jeune homme.

Une jeune mère est prise d'une rage soudaine en public et commet un acte de grande violence, sans pouvoir expliquer pourquoi. Un inspecteur de la police va enquêter sur son cas et découvrir les lourds secrets enfouis dans son inconscient.

Là aussi le casting est important et c’est pourquoi Bill Pullman (Casper) est parfait dans ce rôle là. Ce dernier, que l’on voit peu sur les écrans se trouve ici un rôle à la hauteur de son talent. Toute cette histoire est avant tout basée sur un roman de l’allemand Petra Hammesfahr et alors que l’on retrouve un peu la vibe noir de Eyewitness (USA), The Sinner n’est pas totalement la même non plus. On pourrait aussi créer une sorte de comparaison avec The Affair avec ces flashbacks qui viennent nous raconter le passé de Cora, là où des mystères sont enfouis et sont la raison de tout ce qui s’est passé jusqu’à présent dans la série. Tout cela va suivre un chemin classique puisque si Harry fait bien son boulot, on pourra comprendre la violence soudaine de Cora et pourquoi toute cette histoire a commencé. Mais je reste encore sur mes gardes car malgré tout le potentiel que The Sinner peut avoir, la série peut aussi tomber entre de mauvaises mains et ne pas forcément savoir dans quelle direction elle va réellement aller. Fort heureusement, nous avons pour le moment de quoi nous occuper et j’espère que cela va rester aussi sympathique que ce premier épisode auquel il manque tout de même un petit truc qui pourrait rendre l’histoire encore plus palpitante et fascinante.

Note : 6/10. En bref, une introduction qui donne envie de voir la suite.

Commenter cet article