Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Stitchers (Saison 3, 10 épisodes) : l'arme fatale du procédural fantastique

23 Août 2017 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Stitchers

Stitchers (Saison 3, 10 épisodes) : l'arme fatale du procédural fantastique


Parfois, il y a des trucs que je ne comprends pas. Et Stitchers en fait partie. Pourquoi Freeform renouvelle cette série alors que les audiences sont anémiques. Le reboot que la série a proposé en saison 2 n’était pas toujours réussi, mais il était honorable et permettait de creuser la personnalité de chacun des personnages tout en s’éloignant de la mécanique de la saison 1. Le casting n’est toujours pas exceptionnel et ne permet pas toujours au scénario de se développer justement. Le problème principal de Stitchers c’est que la série n’a peut-être pas autant compris ce qu’elle est et ce qu’elle veut être. Alors que Freeform semble se diriger vers des séries plus fantastiques ou de SF, Stitchers s’inscrit toujours aussi bien dans cette aventure nouvelle de la chaîne et les intrigues de la saison 3 restent en adéquation avec tout cela. Le côté cas de la semaine n’a pas été abandonné pour autant, ce qui est dommage dans un sens car j’aurais adoré que Stitchers devienne un peu plus fun et folle. Les cas de la semaine ne sont pas tous palpitants, mais globalement c’est suffisamment original d’un point de vue de la mécanique pour nous donner envie de revenir. Cependant, ce ne sont pas les cas qui font la force de la série mais bel et bien les intrigues générales de la saison. De ce point de vue là, il y a encore pas mal de boulot à faire.

Par ailleurs, Stitchers c’est aussi une série destinée à un public jeune, voire adolescent, alors il y a des romances ici et là. Cameron et Kristen est un duo sympa qui a la chance de se lâcher un peu à la fin de la saison. Mais les amourettes sont de retour, ce qui est par moment l’une des plus grosses faiblesses de ce genre de série. C’est mignon comme tout, mais ce n’est pas suffisant pour avoir envie d’enchaîner les épisodes. Cette saison 3 a parfois eu un peu de mal à concilier l’ensemble. Même quand elle créé des surprises comme avec le commandant Denise Nichols à la fin de la saison, elle a un peu de nous surprendre. Les intrigues sont un peu trop cousues de fil blanc, malgré le fait que les personnages continuent d’être développer de façon sympathique, au travers de leur travail mais aussi de leurs relations personnelles. Maintenant que cela fait trois saisons que Stitchers existe, le casting a su créer une vraie alchimie qui se ressent et rend le tout un peu plus sympathique à l’écran. C’est une série qui est alors devenue plus chaleureuse alors que ce n’était pas gagné au premier abord. Car si la saison 2 a fonctionné, je me suis demandé si la saison 3 pouvait être aussi sympathique.

Bien entendu, Stitchers est une série procédurale et avec sa mécanique fantastique, on peut dire qu’elle a quelques problèmes mais elle sait plutôt bien s’y prendre pour s’en amuser à certains moments. La légèreté qu’il y a au travers des relations entre les personnages apporte un truc bienvenu dans une série qui ne sait pas toujours bien gérer ses affaires. Je me demande si finalement le côté cas de la semaine n’est pas ce qui a vraiment tué Stitchers alors que ses personnages deviennent de plus en plus solides et passionnants. L’histoire de la saison est résolue de façon un peu facile alors qu’elle se voulait plus complexe. Parfois, avec des séries comme Stitchers il ne faut pas chercher bien loin et les réponses sont bien plus simples que l’on ne pourrait l’imaginer au premier abord. J’aime bien certains personnages, mais pas tous non plus. Certains sont encore mal développés et certaines intrigues ne sont pas toujours palpitantes. Mais on va dire que c’est le lot de ce genre de séries qui a beau tenter mais ne sais pas toujours comment s’y prendre pour jouer dans la cour des grands alors que les niaiseries adolescentes des romances gâche un peu le sérieux que Stitchers tente de mettre en oeuvre.

Note : 5/10. En bref, une saison 3 un peu moins bonne que la précédente mais qui délivre malgré tout de bons moments avec des personnages qui arrivent à devenir attachants.

Commenter cet article