Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Bonne Pomme (2017)

4 Septembre 2017 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

Critique Ciné : Bonne Pomme (2017)

Bonne Pomme // De Florence Quentin. Avec Gérard Depardieu et Catherine Deneuve.


Et ce dix ! C’est maintenant le dixième film où Gérard Depardieu et Catherine Deneuve sont réunies. C’est tout de même énorme, autant de collaborations mais ce duo fonctionne toujours aussi bien. C’est pour cela que j’avais envie de regarder Bonne Pomme. Une fois le film terminé, je dois avouer que je regrette un peu. Car le problème de Bonne Pomme c’est qu’elle a beau être sympathique sur surface, elle n’a rien à offrir de bien intéressant dans le fond. C’est un peu comme manger une pomme très belle de l’extérieur, mais véreuse et pourrie de l’intérieur. Le film a voulu un bel enrobage mais le retour de Florence Quentin, je ne l’attendais pas du tout et ce film finit donc par devenir décevant. Je ne me suis pas ennuyé, là n’est pas le problème, mais le scénario est fragile, les personnages traités de façon ultra superficielle et la mise en scène n’est pas plus inspirée que ça. On a l’impression de voir un film des années 90, une comédie française qui ne cherche pas à faire grand chose et qui reste fainéante dans ses propositions. Je pense que pour fêter les dixièmes retrouvailles au cinéma de Gérard et Catherine on méritait tout de même beaucoup mieux que tout cela.

Gérard en marre d’être pris pour une bonne pomme par sa belle famille.  Il quitte tout et part reprendre un garage dans un village niché au fin  fond du Gâtinais… En face du garage, il y a une ravissante auberge, tenue par Barbara: une femme magnifique, déconcertante, mystérieuse, imprévisible.  Leur rencontre fera des étincelles…

Le truc c’est que Bonne Pomme ne mérite pas vraiment l’attention des spectateurs (et qu’ils ont un peu ignoré le film dans les salles obscures compte tenu des résultats) mais en voulant faire de la comédie poussive (et très prévisible), Bonne Pomme ne sait jamais nous suspendre. Quelques trucs sont drôles, ici et là, car au bout d’un moment quand une comédie pousse, elle arrive à faire rire le spectateur. Mais les personnages (comme Rico, Rachid ou encore Mémé) sont des personnages ultra prévisibles, bourrés de clichés. Même nos deux héros, Gérard et Barbara, n’ont pas grand chose à offrir de neuf et ça il fallait bien s’y attendre… Car même si ce sont deux monstres du cinéma qui incarnent les personnages, le scénario de Florence Quentin ou la mise en scène désuète de cette dernière ne parvient pas à aller au delà et donc à marquer les esprits. Une fois Bonne Pomme terminé, un se rend compte que l’on a effectivement été pris, en tant que spectateur, comme le titre du film, pour une bonne pomme, (ou une bonne poire, c’est au choix). Aussitôt vu, aussitôt oublié, la prochaine collaboration de ces deux pontes du cinéma français devra être beaucoup plus chic et fun que ce truc ici présent.

Note : 2/10. En bref, malgré la présence de deux monstres du cinéma, le film est fainéant et gratte en surface des poncifs et de la comédie poussive.

Commenter cet article