Critiques Séries : American Horror Story : Cult. Saison 7. Episode 3.

Critiques Séries : American Horror Story : Cult. Saison 7. Episode 3.

American Horror Story : Cult // Saison 7. Episode 3. Neighbors From Hell.


American Horror Story : Cult continue de créer la peur. A la fin de l’épisode précédent, Ally tuait un homme alors qu’elle était effrayée. Cet épisode est la suite logique de l’épisode précédent, avec tout ce que cela peut impliquer bien évidemment. Dans son commentaire post-élection, la série tente donc ici d’aller dans une toute nouvelle direction, qui se trouve elle aussi assez prenante finalement. La série commence à devenir ici un peu plus intelligente dans ce qu’elle propose et je trouve ça assez passionnant.

Ally - « Everyone thinks I’m a racist. Do you understand the specific pain of someone like me being accused of that »

Dans sa façon de parler à sa thérapeute dans cet épisode, Ally propose donc de faire un parallèle entre son identité LGBTQI et les préjudices que cela a pu avoir dans sa vie à ce que des gens de couleur peuvent vivre aux Etats-Unis. La série continue de proposer des trucs surréalistes, comme l’arrivée de Kai à la rescousse d’Ally. Ryan Murphy est drôle, notamment quand Meadow et Harrison débarquent devant la porte d’Ally et Ivy avec un sombrero sur la tête, comme une référence à l’homme hispanique que Ally a tué par mégarde. Ce truc est assez cocasse et permet de rappeler aussi ce qui a fonctionné dans American Horror Story par le passé. La série se permet donc cette semaine de nous plonger un peu plus dans l’univers de chacun des personnages tout en créant des scènes de violence assez funs. Le cold open en fait partie alors qu’un couple se retrouve enfermé dans des cercueils. Le moment est assez fun et rappelle encore une fois pourquoi American Horror Story : Cult peut être une bonne série d’horreur. C’est too-much mais c’est cool et je pense que c’est amplement suffisant.

Winter est de son côté la pire baby-sitter du monde tout de même, capable de montrer à Ozzy le dark web ou encore de l’embarquer sur une scène de crime. Mais Winter reste un personnage plutôt fun finalement et je pense que c’est une très bonne chose. La scène d’ouverture est aussi là pour nous dire que ces clowns sont bien réels et que la peur d’Ally peut être justifiée. Je me demande d’ailleurs quel twist ils vont nous sortir à un moment car je suppose que tout cela est orchestré par des personnages que l’on connaît depuis le début. Finalement, si cette saison semble partir dans la bonne direction, il y a encore un long chemin à parcourir. L’épisode est ici plus intelligent et creuse le sujet de la saison en le prenant à bras le corps. Reste à voir maintenant où est-ce que tout cela peut réellement aller par la suite car je ne vois pas plus de pistes que ça. Cette saison n’est pas comme les saisons précédentes de la série, rendant le tout difficile à décrypter.

Note : 7/10. En bref, même dans ses moments doutes, American Horror Story : Cult fonctionne.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article

yapi75 23/09/2017 15:17

Retour au classicisme de la 1ère saison (même si le thème est différent), la série me passionne toujours autant. Notamment cet épisode, particulièrement prenant et anxiogène, avec toujours ces petites notes d'humour propres à la série.

vts 21/09/2017 11:12

C'est d'un ennuie je trouve. Où est la créativité de la série ?