Critiques Séries : American Horror Story : Cult. Saison 7. Episode 4.

Critiques Séries : American Horror Story : Cult. Saison 7. Episode 4.

American Horror Story : Cult // Saison 7. Episode 4. 11/9.


Cela fait maintenant quatre épisodes que l’on suit American Horror Story : Cult et l’on sait comment les personnages sont liés les uns aux autres. Et aussi comment la série est en train de créer un « culte » en recrutant des gens qui ont besoin de passer leurs nerfs. Et la connexion entre les personnages c’est Kai, notre personnage incarné par Evan Peters. Plutôt que de se concentrer sur les cliffanghers de l’épisode précédent : est-ce que Meadow est mort ? Ivy et Ally sont-elles en train de se séparer ? Plutôt que ça, la série nous ramène au début le soir des élections. On voit alors qui a voté pour qui et l’histoire est assez fun car si Kai a voté Trump (même si l’on sent qu’il n’aime pas plus Trump qu’un autre, mais plus la peur qu’il allait incarner pour le peuple américain). Par ailleurs, l’histoire de Kai et Harrison dans cet épisode est sûrement l’intrigue la plus étrange et la plus amusante de tout l’épisode. La façon dont Kai va réussir à convaincre Harrison de devenir un tueur de son culte est intéressant car cela change de ce que l’on avait pour habitude de voir. Il y a en tout cas pas mal de bonnes choses dans American Horror Story : Cult et je trouve que cet épisode symbolise parfaitement où est-ce que la série voulait en venir. En se concentrant sur Kai, la série donne enfin un véritable sens au personnage.

Harrison pense se libérer, mais il est utilisé par Kai alors que ce dernier tente de mettre en place un groupe de personnages qui vont tout simplement tuer. L’une des scènes les plus gores de cet épisode ce n’est pas Harrison qui scie la tête de son patron dans sa baignoire alors que sa femme, rentrant des courses, semble trouver ça normal. Non, c’est la scène finale de l’épisode qui s’est déroulée avant le début de cet épisode. D’un point de vue de la timeline, je trouve que American Horror Story : Cult est parfois un peu brouillonne car l’on a beau comprendre certaines choses, on ne sait pas forcément où est-ce que telle ou telle scène se situe dans cette aventure. Après l’épisode 3 ou avant l’épisode 1. L’autre recrue de Kai cette semaine c’est Beverly Hope (incarnée par Adina Porter) qui est une reporter pas très appréciée qui subie l’humiliation quotidienne. Kai voit en elle la rage donc c’est parfait pour son culte et créer encore un personnage cinglé prêt à tout. Et quand l’équipe de clowns tueurs de Kai décide de tuer sa collègue qui vient de lui piquer sa place (incarnée par Emma Roberts), alors Beverly croit en Kai. C’est assez fascinant car finalement American Horror Story : Cult parvient à créer des surprises et surtout à nous dire plus précisément comment tous les personnages sont liés les uns aux autres.

Note : 9/10. En bref, le meilleur épisode de la saison pour le moment.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article

yapi75 27/09/2017 20:45

Peut-être pas le meilleur épisode en ce qui me concerne mais un engagement politique tellement fort de la part de Ryan Murphy que cette série en devient cathartique.