Critiques Séries : Power. Saison 4. Episodes 8, 9 et 10.

Critiques Séries : Power. Saison 4. Episodes 8, 9 et 10.

Power // Saison 4. Episodes 8, 9 et 10. It’s Done / That Ain’t Me / You Can’t Fix This.
SEASON FINALE


La saison 4 de Power aura été un chemin intéressant qui a permis de modifier pas mal de choses dans l’univers de la série même si à certains moments j’ai l’impression que le but n’était pas de totalement nous surprendre mais simplement de revenir au point de départ. Dans ces trois épisodes, la série tente d’apporter une conclusion nécessaire à une saison qui a su briller à sa façon. « It’s Done » commence à préparer le truc petit à petit. Ghost reprend alors la place qu’il a de droit et pour le coup, cela donne quelque chose d’assez sympathique avec un rythme plutôt étonnant d’une certaine façon. La série parvient alors à nous offrir des tas de surprises, notamment car la série nous propose ici le grand retour du duo Ghost / Tommy, que l’on nous avait teasé dans l’épisode précédent mais qui n’avait pas vraiment repris depuis la saison précédente avant que Ghost n’aille en prison. Tommy de son côté sait alors être une menace intéressante et surprenante. Mais quand Tommy commence à menacer, son organisation est en train de finir déstabilisée. L’évolution de Tommy cette année est intéressante et a changé au fil des saisons. Cette année il s’est retrouvé sans Ghost, il était donc sur le devant de la scène, et pour le coup ça a fonctionné de façon intelligente.

Ce que je sais aussi avec « That Ain’t Me », l’avant dernier épisode de la saison, c’est que la série cherche à créer un gros final, même si « You Can’t Fix This » m’a par moment déçu. Ghost est toujours en train de se réinstaller petit à petit avec les menaces qu’il y a ici et là. Les pions avancent sur l’échiquier, notamment avec Dre face à Tommy. La série cherche alors à développer petit à petit des choses autour de ses personnages masculins alors que la première partie de la saison était centrée sur tout le reste et notamment les personnages féminins. J’aimais ce côté féministe qu’il y avait dans Power et puis comme il y a des intrigues totalement différentes, forcément le tout repart dans le même sens. En guise de fin de saison, je dois avouer que cela sort un peu du commun. Ghost et Tommy sont plus que jamais au coeur de toutes les aventures de cette saison alors que tout cela était très différent. Fort heureusement que Angela se retrouve un peu plus au centre de l’histoire, car je pense aussi que Power en avait réellement besoin. A un moment, je pense que la série se répète aussi un peu. Que Angela utilise toutes ses ressources afin de trouver ce que Ghost cache est un truc que l’on a déjà vu dans des saisons précédentes de la série. C’est en tout cas ce que je ressens encore une fois ici.

J’aurais pu attendre mieux de la part de Power mais bon, de toute façon il fallait bien quelque chose de ce genre là. J’attends de voir ce que la saison 5 va nous réserver l’année prochaine mais je suis confiant. Power ne m’a pas encore trop déçu depuis ses débuts donc on va dire que l’on est en bonne voie.

Note : 7/10. En bref, fin de saison réussie pour Power.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article