Critiques Séries : Rellik. Saison 1. Pilot (UK).

Critiques Séries : Rellik. Saison 1. Pilot (UK).

Rellik // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Les séries policières fleurissent comme des pissenlits chaque année à la télévision et les britanniques adorent. Alors que ITV lançait Liar dans le thriller psychosexuel, nous avons BBC One qui lance Rellik. Créée par Harry et Jack Williams (à qui l’on doit également Liar), la série nous plonge alors dans l’univers de la traque d’un serial killer. Les créateurs de The Missing continue alors de créer des histoires fascinantes avec ce qu’ils ont entre les mains. Car Rellik fonctionne plutôt bien dans son ensemble et délivre pile poil ce dont on avait réellement besoin. Quand on voit le titre de cette série, on a l’impression que c’est une série scandinave qui a été importée sur le sol britannique, que cela sera un polar noir comme les scandinaves savent en produire. D’une certaine façon, c’est d’ailleurs un peu le cas. On retrouve alors certains atouts de ces séries là avec le côté ultra sombre qui colle parfaitement à l’esprit voulu ici. Mais Rellik veut dire Tueur. On retrouve alors à la tête de cette série Richard Dormer (Fortitude, Game of Thrones) dans un rôle qui lui colle à la peau et le metteur en scène, Sam Miller, de ce premier épisode, prend soin de transformer l’ambiance en un polar noir scandinave afin de coller à ce que le nom de la série peut évoquer chez le téléspectateur.

Gabriel Markham et son équipe recherchent un serial killer et tombent sur un indice pouvant mener à l'identité du coupable. Gabriel est alors tiraillé entre la conviction qu'ils le connaissent déjà et la preuve irréfutable qu'ils ont pourtant trouvé sur la scène de meurtre.

Ce qui est intéressant dans Rellik c’est plutôt dans la construction de la série. Les drames policiers de ce genre là se reposent souvent sur leur résolution et Rellik va plus ou moins trouver sa conclusion dans son commencement. Alors que l’on va devoir s’investir pour réellement comprendre ce que Rellik veut raconter, j’espère que la série saura ne jamais nous décevoir. Pour le moment, ce premier épisode est plutôt brillant d’une certaine façon, malgré le besoin de nous accrocher qui n’est pas toujours façon. Du coup, Rellik n’est pas forcément un whodunit, mais peut-être un « est-ce que c’est réellement lui ? ». Le mélange fait que cela fonctionne bien. Tout cela a été en partie inspiré par des thrillers étranges et énigmatiques comme Memento de Christopher Nolan ou même Irréversible de Gaspar Noé. Finalement, Rellik est une série qui a du potentiel mais qui pour le moment reste étrange. Donc je suppose que la suite sera intéressante mais le côté labyrinthique de la saison me laisse encore un peu pantois. Donc j’espère que cela sera efficace comme il faut.

Note : 8/10. En bref, efficace.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article