Critiques Séries : The Deuce. Saison 1. Episode 2.

Critiques Séries : The Deuce. Saison 1. Episode 2.

The Deuce // Saison 1. Episode 2. Show And Prove.


La série de David Simon continue d’être fidèle à son créateur, ce qui lui sied bien d’une certaine façon. Car il y a tout de même énormément de personnages à suivre là dedans, je dirais pas moins d’une douzaine et pourtant, rien ne donne l’impression que l’histoire est bâclée ou que l’on passe à côté de quelque chose. Cet épisode permet donc l’apparition de nouveaux personnages dans The Deuce, ce dont la série n’avait peut-être pas besoin mais sait comment rendre le tout indispensable d’une certaine façon. « Show and Prove » permet également de faire évoluer assez rapidement certaines intrigues de la saison, ce qui est à la fois étrange mais aussi terriblement efficace. Cela donne un sens du rythme à cet ensemble qui pourrait rapidement devenir ennuyeux si David Simon n’était pas derrière à s’efforcer de tout faire pour que chacun des personnages ait sa place. Ce créateur est brillant car il manie les personnages comme peu d’autres savent le faire. La série complique aussi un peu les choses, notamment du point de vue du code moral de Vinnie, le monde du crime organisé est toujours brillant mais c’est encore une fois l’intimité des femmes qui rend le tout aussi palpitant. Les femmes de la série sont importantes et je pense que c’est aussi l’une des raisons pour lesquelles The Deuce fonctionne si bien.

Alors que les personnages évoluent afin d’améliorer leur place, « Show and Prove » permet également d’offrir des opinions divergentes sur la place qu’ils ont dans ce monde et la place qu’ils laisseront dans l’histoire. Candy est quant à elle mon personnage préféré. J’ai beau aimer les jumeaux incarnés par James Franco, je dirais que Maggie Gyllenhaal a un charme que les autres n’ont pas. Ils tentent et ce n’est clairement pas la faute du scénario mais Maggie est tellement impliquée dans son rôle de Candy que cela se ressent dans chaque scène où elle apparaît à l’écran. Je serais en tout cas très déçu que The Deuce n’aille pas beaucoup plus loin avec elle. En tout cas, The Deuce a su en seulement deux épisodes développer un univers brillant à sa façon et toujours rester efficace d’une toute autre façon. Il n’y a rien là dedans qui ne fonctionne pas. Bien au contraire, je trouve que tout cela fonctionne très bien. Finalement, David Simon a su faire quelque chose qui colle parfaitement à tout ce qu’il sait faire et ce qu’il aime faire. J’ai hâte de voir la suite en espérant bien entendu que The Deuce puisse avoir le temps qu’elle veut pour se développer.

Note : 8/10. En bref, une suite toujours efficace.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article