Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Sinner. Saison 1. Episodes 6, 7 et 8.

22 Septembre 2017 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Sinner

Critiques Séries : The Sinner. Saison 1. Episodes 6, 7 et 8.

The Sinner // Saison 1. Episodes 6, 7 et 8. Part VI / Part VII / Part VIII.
SEASON FINALE


The Sinner aura su tenir la route jusqu’au bout grâce à des artifices sympathiques sans pour autant que la série ne soit brillante. Car au fond, elle n’a rien de brillant mais elle fonctionne et c’est déjà une bonne chose. « Part VI » est déjà un épisode important qui fait évoluer l’histoire de façon assez intelligente et drastique, proposant quelque chose de choc, notamment à la fin afin de plonger un peu plus dans cet univers. Jessica Biel est en tout cas parfaite pour jouer des scènes de sexe qu’elles parvient à rendre le plus vrai possible. Et le coté incestueux de certaines était assez étonnant mais mine de rien, on commence enfin à comprendre où est-ce que The Sinner veut réellement en venir. Si le twist final est sûrement ce que j’ai préféré ici, les trois épisodes développent toujours le personnage de Cora et parviennent à aller de l’avant. Il fallait bien que la série prenne un chemin complètement différent. Cependant, même s’il y a de bons ingrédients, il y a des trucs que la série n’a pas forcément su utiliser. Comme l’arrivée de Captain Farmer qui ne sert toujours pas à grand chose dans « Part VI ». D’un point de vue narratif, je pense qu’il aurait été intéressant de voir Ambrose être un peu moins efficace à son boulot. Il trouve toutes les réponses trop rapidement et c’est un peu l’un des problèmes de cette série.

Elle sait qu’elle a encore du temps mais elle en dit trop, trop rapidement. Après tout, Ambrose est à un tournant de son existence, à une sorte de crise de la quarantaine, son mariage est au bout du rouleau et son esprit n’est pas forcément plus droit que celui de Cora à certains moments. Mais plutôt que de nous introduire un personnage ennuyeux comme Farmer, les scénaristes auraient sûrement pu prendre le temps de nous plonger un peu plus dans l’esprit torturé d’Ambrose car Bill Pullman est bon ici, et je pense qu’il y avait encore de quoi faire avec lui. Je trouve dommage qu’il n’ait pas l’occasion d’ouvrir son esprit au téléspectateur dans cet épisode car l’on arrive à deux épisodes de la fin, et The Sinner traine un peu à mon goût sur certaines choses alors que l’intrigue de la saison évolue trop rapidement. Ce qui n’est pas clair par ailleurs c’est ce que tout le monde espère arriver à faire en trouvant pourquoi Cora a tué Frankie. Les souvenirs de Cora ne sont pas tous intéressants mais ils ne sont pas tous inintéressants non plus. Et « Part VII » est alors là pour nous en délivrer un peu plus aussi. Notamment avec l’histoire de Phoebe. Le meilleur pour Phoebe était aussi le pire pour Cora, ce qui permet de créer un parallèle étrange mais réussi. On apprend dans « Part VII » que le fameux 3 juillet c’est aussi l’anniversaire de Phoebe. Tout ce que l’on pensait savoir sur la fameuse nuit est faux.

Et c’est un joli retournement de situation pour une série qui a tenté des tas de trucs mais n’a pas toujours réussi à le faire intelligemment. Tout ce que Cora pensait savoir sur la nuit en question était vraiment caché au fond de sa mémoire. Mais le destin de Cora prend enfin forme dans « Part VIII » alors que le dernier épisode de la saison parvient à donner une conclusion intéressante à toute cette aventure et au traumatisme de son héroïne. The Sinner est clairement une mini-série (et si une saison 2 voit le jour, je suppose que l’intrigue sera complètement différente) alors que les scénaristes concluent toutes les intrigues. On assemble enfin les preuves et tout ce que l’on a découvert dans les épisodes précédents afin d’en faire un tout. Ce dernier épisode aurait bien entendu pu être beaucoup plus efficace d’une certaine façon mais il y a un sens du rythme qui ne gâche en rien le plaisir. Bien au contraire car le scénario évolue de façon intelligente. Finalement, avec ces trois épisodes The Sinner parvient à donner un semblant de conclusion intéressant à une série que j’ai trouvé plutôt bonne pour le moment. Je ne suis pas sûr qu’une seconde saison sur une nouvelle histoire est nécessaire mais Jessica Biel aura été surprenante et j’étais content de retrouver Bill Pullman sur le petit écran alors que ce dernier s’était égaré ces dernières années.

Note : 6.5/10. En bref, fin de saison réussie pour The Sinner.

Commenter cet article