Somewhere Between (Saison 1, 10 épisodes) : l'ennui des profondeurs

Somewhere Between (Saison 1, 10 épisodes) : l'ennui des profondeurs


Somewhere Between me fait un peu penser à ces DVD que l’on voyait fleurir dans les bacs il y a quelques années. C’était des films parfaits pour un dimanche pluvieux, qui ne racontaient rien du tout mais qui finalement, par la force des choses, pouvaient nous faire passer un bon moment. Mais Somewhere Between me rappelle aussi cette série estivale de ABC, The Whisper, qui n’était pas exceptionnelle non plus mais qui n’était pas mauvaise. Somewhere Between est un mélange de tout ça, une sorte de thriller fantastique mal digéré. Je me demande ce qui a pris ABC de commander ce truc qui ne fonctionne pas totalement mais qui a ses bons moments aussi mais au terme des dix épisodes, j’ai l’impression que l’on botte en touche. L’idée de départ n’a rien de brillant, et ce n’est pas ce qui peut se faire de plus original au monde, mais ça fonctionne et je pense que c’est ce qu’il y a de plus important finalement. En bout de course, l’histoire retombe comme un soufflé, comme si cette histoire était vraiment mal dégrossie et qu’il n’y avait rien à en retirer de véritablement bon. L’histoire principale est l’un des défauts de Somewhere Between. Pourtant, vous allez me dire Paula Patton, il y a pire tout de même. Sauf que le résultat est sacrément décevant et c’est bien là le problème.

Disons qu’elle n’aide jamais à apprécier la série. Elle en fait des caisses, elle tente mais ne réussie jamais à devenir aussi touchante que le sujet de la série ne le veut réellement. Du coup, le résultat est terriblement décevant et c’est bien là le problème. C’est sans compter sur le duo que la série cherche à créer un truc, sauf que c’est assez complexe car c’est peu original et il manque un vrai petit truc là dedans. Elle tombe assez souvent dans l’hystérie, ce qui ne va pas vraiment aider la série et son histoire à se développer intelligemment. Il faut bien avouer que le scénario est assez loin d’être aussi efficace que l’on ne pourrait le souhaiter également. L’histoire de base n’a donc rien d’original mais elle aurait réellement pu devenir passionnante si la série avait pris conscience de son petit problème dès le premier épisode. Plus le temps passe et plus on s’ennuie tout simplement. Alors que la série avait largement de quoi se muscler rapidement, mais elle ne sait tout bonnement pas s’y prendre, car tout part dans tous les sens et le résultat est alors plus que décevant. A vouloir trop en faire, on s’égare dans un gloubiboulga pas toujours très digeste. Et l’on se demande ce que ce casting fait là dedans, surtout quand, pas aidé par le scénario, il n’est pas aidé du tout.

C’est sans compter que côté mise en scène on a vu mieux. C’est monté avec les pieds, et mis en scène avec tout un tas de trucs que je déteste. Je ne comprends pas comment une série médiocre ne peut pas être bien réalisée. C’est un truc que j’ai encore du mal à cerner par moment et c’est bien dommage. Même la fin de la série, qui pour le coup n’est pas totalement ratée par rapport au début, ne parvient pas à aider Somewhere Between à réellement sortir du bourbier dans lequel elle s’est installée. Les seconds rôles n’aident pas non plus alors que tous sont plus amorphes les uns que les autres. Je m’attendais à un truc complètement différent et finalement j’ai eu tout l’inverse de ce que j’espérais. C’est dommage et puis c’est tout. Finalement, Somewhere Between ne sait jamais vraiment comment nous surprendre et c’est bien là le problème car il y avait du potentiel mais finalement on se rend rapidement compte que cela ne fonctionne pas du tout comme on pourrait le souhaiter. Et c’est justement ce que je trouve dommage. Du coup, une saison 2 ne pourra probablement pas voir le jour, surtout quand on voit les audiences catastrophiques de la série cet été…

Note : 3.5/10. En bref, rien de bien sensationnel, un encéphalogramme plat…

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article