Critiques Séries : American Horror Story : Cult. Saison 7. Episode 8.

Critiques Séries : American Horror Story : Cult. Saison 7. Episode 8.

American Horror Story : Cult // Saison 7. Episode 8. Winter of Our Discontent.


Il ne reste que trois épisodes à cette saison 7 et American Horror Story : Cult continue de revenir au début de son histoire. Chaque personnage important dans l’histoire est désormais une partie du culte de Kai, ou bien est décédé, ou alors les deux dans certains cas. Si l’on pensait que l’histoire de Kai et de son passé était révélée il y a quelques épisodes de ça, cet épisode vient nous révéler quelque chose d’autre. Le concept de la Christian Haunted House est un truc que l’on a déjà pu voir ailleurs, notamment dans SVU avec Katy Baker en guest. Il était intéressant de faire de toutes les victimes de cette maison non coupable. Les trois personnages n’étaient pas ceux que le « sauveur » voulait. Le fait est que cet épisode rassemble alors une partie du passé de Kai, du changement qu’il a voulu opérer en sauvant les autres, avant de replonger dans son univers de psychopathe qui mérite maintenant d’être aidé. Alors que la saison avance, American Horror Story : Cult laisse maintenant quelques personnages et uniquement quelques personnages en vie. Kai tuant dans cet épisode son frère le Dr Vincent (R.I.P.) alors que ce dernier avait le potentiel d’être un twist, permet aussi de conclure une question que l’on pouvait se poser depuis quelques temps maintenant. Ally est maintenant un membre du culte (enfin, en quelque sorte car même si elle a son propre masque de clown à la fin de l’épisode, je me demande ce que cela cache réellement).

Je crois bien que le moment le plus absurde de cet épisode est celui du « rituel ». C’est peut-être un peu too much pour ce moment là de la série alors qu’ils auraient très bien pu s’y prendre autrement. American Horror Story : Cult aime le too-much et l’absurdité de certaines scènes, mais je trouve que cela casse un peu la saison et le rythme qu’elle avait réussi à créer. La scène de sexe est tout de même assez cocasse et ce rituel n’a pas de grand intérêt dans cet épisode. Winter accepte de faire un « messie » en couchant avec Samuel pendant que ce dernier couche avec Kai. C’est ce truc absurde qui casse un peu le délire et sort la série d’une certaine forme de réalisme qu’elle a voulu créer cette année avec ses personnages. Il sera donc intéressant de découvrir quel est le but de Kai et surtout son degré de folie car pour le moment, on n’en sait pas plus. On apprend des tas de choses sur Kai qui sont par moment paradoxales (cet épisode vs. l’épisode du meurtre de ses parents plus tôt cette année). Finalement, cette saison 7 de American Horror Story : Cult est en train de partir en sucette même si cet épisode, en créant de l’horreur (notamment la maison des horreurs) parvient à nous offrir pas mal de bons moments séduisants qui permettent de nous donner envie de suivre la suite. Sans compter la révélation finale qui est un brin prévisible.

Note : 5/10. En bref, la série tombe dans certains poncifs tout en conservant son côté horrifique.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article

Mélina 25/10/2017 14:56

Bonjour. très bel article. très intéressant. un beau blog. n'hésitez pas à visiter mon univers. lien sur pseudo. à bientôt.