Critiques Séries : Mr. Robot. Saison 3. Episode 1.

Critiques Séries : Mr. Robot. Saison 3. Episode 1.

Mr. Robot // Saison 3. Episode 1. power-saver-mode.


Le hack du 5/9 était sensé mettre à terre Evil Corp, sauf que cela a fait bien plus que ça : détruit le monde de ceux pour qui Elliot voulait créer un monde meilleur. La crise financier, le black-out, et la chute du dollar ont laissé le pays en ruine, mais pas vraiment de la façon dont Fsociety l’espérait. Dans cet épisode, Elliot va fermer la porte qu’il avait ouverte dans le programme d’E Corp, tout cela dans le but de finalement revenir un peu en arrière et garder quelques intrigues pour cette saison 3. Ce ralentissement est un peu décevant à mon goût car cela aurait réellement pu faire quelque chose, mais cela ne fonctionne pas autant que l’on pourrait le souhaiter. L’épisode n’est pas nécessairement mauvais, mais il n’est pas grandiose non plus. On a espéré un monde meilleur, pas un monde un peu moins horrible avec aucune chance d’évolution au delà. Cet épisode est étrangement morose et muet par rapport à pas mal de choses. Peut-être finalement que Mr. Robot souffre dans ce premier épisode du fait que Elliot s’enferme dans sa propre coquille. Il travaille alors maintenant contre l’idéologie qui l’a conduit au début à faire ce qu’il a fait durant deux saisons. Tout le monde semble vouloir la fin de E Corp désormais, sauf lui. Ce qui est étonnant mais pas forcément ce à quoi je m’attendais non plus. Cet épisode est un peu le piège d’une série qui se construit sur différentes strates d’intrigues et tout cela avec des différences, notamment dans les choix narratifs.

Nous sommes dans un monde post-Trump (et Mr. Robot vient nous le rappeler avec des images politique au beau milieu de l’épisode) et forcément, l’histoire est presque drôle car l’on pourrait voir cette saison 3 et ce monde terrible comme une métaphore de ce qui arrive aux Etats-Unis depuis que Donald Trump a été élu Président. Nous avons aussi l’introduction d’un nouveau personnage, incarné par Bobby Cannavale. Si pour le moment ce Irving est mystérieux et permet de rester intriguer pour la suite, je ne sais pas si Mr. Robot a réellement le potentiel de faire de grandes choses par la suite. Pour le moment, ce premier épisode tente de faire des choses mais ne réussi pas totalement à aboutir. Les différents personnages sont pourtant présents et les intrigues de chacun sont intéressantes. Notamment Angela, Darlene, face à un Elliott qui est en train de renier tout ce qu’il a voulu construire depuis les débuts de la série. Pour le moment, Mr. Robot est encore éprise de ses propres problèmes et notamment de sa toile de conspiration qui part dans tous les sens et a besoin de trouver une certaine forme de cohérence à un moment donné. Pour ce faire, il va falloir que la série évolue encore. Et Mr. Robot dans tout ça ? Telle est la question. Christian Slater est assez absent de l’épisode mais son apparition à la fin est parfaite et permet de nous replonger un peu dans le bain duquel la série passe une bonne partie de l’épisode à nous sortir.

Note : 6/10. En bref, Mr. Robot est en train de ralentir pour je l’espère mieux avancer.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article