Critiques Séries : The Deuce. Saison 1. Episodes 4 et 5.

Critiques Séries : The Deuce. Saison 1. Episodes 4 et 5.

The Deuce // Saison 1. Episodes 4 et 5. I See Money / What Kind of Bad ?.


« I See Money » est peut-être bien la seule erreur que David Simon a pu faire pour le moment avec The Deuce. Non pas que l’épisode est raté, mais disons qu’il est bien en dessous de ce que la série a pu proposer précédemment dans ses trois premiers épisodes. La série prend alors le temps de se poser et de poser les bonnes questions. Ce qui est dommage là dedans c’est que The Deuce tente des trucs qui ne fonctionnent pas tous, et je trouve que finalement c’est aller un peu trop vite tout de suite. La série accumule des idées et des intrigues qui permettent de balayer tout le paysage de l’époque. La série cherche à parler de thématiques qui sont chères à David Simon tout en creusant un peu plus l’histoire d’un pays dans son époque. C’est intéressant car la vision de l’Amérique dans The Deuce est très différente de celle d’autres séries qui se sont déroulées durant cette époque là. Les personnages ont alors une propre façon de penser ce qu’ils font dans la vie et ceux qui se sentent un peu oppresser par le monde dans lequel ils vivent actuellement. Car la société a une vision de ce qu’est un boulot légitime, mais tout le monde ne sait pas forcément ce qui est légitime ou non. Disons que tout le monde dans The Deuce travaille plus ou moins en marge de la société.

Tout le monde est dans le monde du sexe, mais pas toujours dans la version la plus propre et légale de la chose. Car les gangsters et les flics de la série font eux aussi partie de ces personnages en marge de la légalité. Tout le monde est entre les deux. Cela s’applique aux frères Martino, mais aussi à Abby. Mon personnage préféré continue d’être quelqu’un de fascinant. Candy vaut ici surtout le détour pour la prestation de Maggie Gyllenhaal. Elle est affectée par la routine et The Deuce en quelque sorte aussi. La série ne fait pas évoluer grand chose dans cet épisode, alors qu’elle en avait le potentiel. Il n’est pas compliqué d’imaginer Maggie Gyllenhaal avoir la petite statuette des Emmy Awards l’année prochaine pour son rôle, mais je crois qu’elle est bel et bien l’un des trucs les plus intéressants de « I see Money » alors que le reste stagne un peu trop à mon goût. Et le personnage de Candy est important. Mais je crois que c’est dans « What Kind of Bad ? » qu’elle explose réellement. L’épisode 1.05 est pour le moment le meilleur épisode de la saison. Chaque personnage trouve sa place dans cet épisode pour notre plus grand plaisir. Bernice de son côté est en train de comprendre le problème avec New York et le rêve qu’on lui a vendu au premier abord.

La fête est en train de disparaître et la réalité commence à pointer le bout de son nez. Candy se retrouve face à un monde dans lequel elle pourrait plonger et ne jamais revenir. Elle prend des risques et pas toujours bons pour sa santé ou même sa vie en général. La scène de violence de l’épisode est une scène impressionnante car on sent derrière The Deuce la volonté de réalisme et de coller avec la condition de l’époque pour ces personnages. Maggie Gyllenhaal y est étonnante et exceptionnelle. Tout cela permet aussi de soulever des questions et de mettre en avant la thématique de l’épisode ou même ce que la série cherche à explorer réellement. Tout cela est en plus de ça filmé de façon à ce que l’on soit horrifié, fasciné et étonné face à son écran que l’on ne peut finalement se résoudre à lâcher. The Deuce cherche cependant à mettre un peu de lumière au fond de ce tunnel sombre. Car tout le monde a l’espoir de trouver une certaine forme de refuge. Finalement, The Deuce continue de me surprendre et de me prendre aux tripes, même si « I See Money » est loin de la qualité de tous les autres épisodes. Il est en tout cas très bien rattrapé par l’épisode suivant.

Note : 5.5/10 et 9/10. En bref, la série connaît quelques coups de mou avant de se retrouver à nouveau une beauté.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article