Critiques Séries : The Flash. Saison 4. Episode 3.

Critiques Séries : The Flash. Saison 4. Episode 3.

The Flash // Saison 4. Episode 3. Luck Be a Lady.


Il était temps que The Flash ait la chance de prouver qu’elle n’était pas perdue. Les deux premiers épisodes de la saison étaient assez catastrophiques et je n’ai pas compris pourquoi la série était devenue aussi ennuyeuse. Par chance, « Luck Be a Lady » est le retour du The Flash que j’aime. C’est le retour du The Flash plus léger, plus fun aussi. Cet épisode est séduisant du début à la fin car il rassemble tout ce que j’ai toujours aimé dans cette série. Barry Allen n’est pas aussi ennuyeux que dans les deux épisodes précédents et Harry Wells est de retour (et il sert à quelque chose). Sans compter sur le « vilain » de la semaine qui n’est pas vraiment un « vilain » et qui utilise ses pouvoirs de façon rafraîchissante et intelligente. Cela me rappelle certains bons épisodes de Smallville quand la série ne créait pas des vilains méchants mais des vilains funs qui ont des pouvoirs mais ne cherchent pas à tuer ou faire le mal, juste à les utiliser pour leur bien ou se venger de façon plus fun que les autres. Cet épisode permet aussi de voir que les scénaristes savent reconnaitre leurs erreurs et qu’ils sont enfin prêt à les corriger. Contrairement aux deux premiers épisodes assez sombres et ennuyeux, The Flash parvient à nous plonger ici dans un monde qui lui sied bien car elle ne se prend pas la tête mais juste nous faire rire. Car il n’y a rien de mieux.

Avec cet épisode tout n’est pas de la faute de Barry, ce qui permet de changer un peu de coupable et donc de ligne directrice d’un point de vue narratif. Quand The Flash cherche à faire les choses autrement et ne se répète pas alors l’épisode fonctionne. Harry Wells est ici celui que l’on connait déjà de Earth-2, il est d’ailleurs logique de le voir rester car il n’y a plus HR et puis Wells de la saison 1 a maintenant disparu. La visite d’Harry est une opportunité intéressante que la série exploite de façon intelligente. Tom Cavanagh est alors parfait dans cet épisode, ce qui est une bonne chose même s’il n’est pas au mieux de sa forme pour autant. La relation entre Wells et Cisco est un point que « Luck Be a Lady » utilise de façon intelligente et parvient à incarner à sa façon une fois de plus. Je suppose qu’un autre Wells va apparaître prochainement mais que les scénaristes ont besoin de temps pour installer un nouveau Wells et qu’il fallait qu’il y en ait un dans cet épisode. Donc autant prendre celui que l’on connait déjà. Finalement, The Flash nous délivre ici quelque chose de fun et léger, où la lumière prend le pas sur le côté sombre de la série ces derniers temps. C’est une bonne idée alors que je ne me suis pas ennuyé une seule seconde et ai même pris mon pied à certains moments.

Note : 8/10. En bref, le vrai The Flash est de retour.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article