Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Mayor. Saison 1. Pilot.

4 Octobre 2017 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Mayor

Critiques Séries : The Mayor. Saison 1. Pilot.

The Mayor // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Il y a un truc cocasse là dedans dans le sens où The Mayor raconte l’histoire d’un homme qui a voulu se faire un coup de pub et qui finalement a eu ce qu’il ne voulait pas. En l’occurence ici il voulait promouvoir sa carrière de rappeur et va finir… Maire. Je pense qu’il y a de l’espoir à mettre dans cette comédie même si elle ne brille pas tout le temps ici. La série utilise justement le poids de la décision de Courtney Rose (et accessoirement la conséquence) afin de développer une comédie qui prend tout en considération et ne cherche pas à se moquer de nous. Bien au contraire. Ce premier épisode a du style, de l’énergie à revendre et surtout de l’humour à donner. La série ne cherche pas nous plus à nous balancer tout dans la bouche afin que l’on tente de mâcher et trouver un truc qui nous plaît. Non, la série prend le temps d’installer les personnages et son univers. Le seul truc qui est dommage finalement ici, c’est que la première partie de ce pilote ressemble plus aux dix premières minutes d’un film que la moitié d’un pilote de comédie. Mais le ton est bien trouvé, aidé par un casting qui se donne à fond là dedans. Brandon Michael Hall (Search Party) trouve alors ici toute sa place dans cet univers et incarne son personnage avec un véritable entrain.

Jeune rappeur, Courtney Rose passe ses journées enfermé chez lui, à composer de la musique. Fatigué d'attendre qu'une opportunité se présente à lui, il prépare le buzz du siècle : se présenter aux élections municipales de sa ville afin de promouvoir sa carrière musicale. Mais contre toute attente, il est élu ! Aidé de sa mère et de ses amis, Courtney va devoir surmonter son orgueil démesuré pour assumer ses nouvelles fonctions.

A ses côtés, on retrouve notamment Lea Michele (Glee) qui semble avoir trouvé un rôle qui lui va bien depuis la fin de la série musicale de FOX. Ce qui est rassurant c’est qu’elle n’incarne pas un rôle d’adolescente (comme dans Scream Queens par exemple), mais un personnage mature, ce qui permet de casser un peu son image. Créée par Jeremy Bronson, ce dernier a travaillé sur le late show de Jimmy Fallon pendant plusieurs années alors il connaît ce que c’est qu’une comédie. Il sait écrire des dialogues intelligents et drôles à la fois, même si The Mayor aurait pu être plus hilarante. Il y a un côté feel-good dans The Mayor que je suis plus que curieux de découvrir dans les prochains épisodes. En tout cas, parmi toutes les séries que j’ai pu voir pour le moment, The Mayor fait partie des plus originales et des plus intéressantes. Surtout qu’il y a du coeur là dedans et The Mayor tente alors d’être inspirée. Je n’ai pu m’empêcher de penser à Veep tout au long de ce premier épisode et pourtant les deux séries sont complètement différentes. C’est un sentiment assez étrange mais je pense que The Mayor est suffisamment construite autour de personnages inspirants qui pourraient servir le récit sur la longueur si jamais les scénaristes ne merdent pas.

Note : 7/10. En bref, encourageant.

Commenter cet article