Dead Again in Tombstone - Le Pacte du Diable (DVD)

Dead Again in Tombstone - Le Pacte du Diable (DVD)

A l’occasion de la sortie le 26 septembre en DVD et Blu-Ray du second volet de Dead in Tombstone avec Danny Trejo, toujours dans le rôle titre du chef de gang Guerrero Hernandez, il me fallait revenir sur ce film…

Ca parle de quoi ?
Le chef de gang sans foi ni loi, Guerrero Hernandez (Danny Trejo : Machete) revient de l’enfer pour se venger et affronter les nouveaux démons du Far West.
Guerrero est contraint de protéger une relique volée pour ne pas qu’elle tombe entre les mains du criminel Jackson Boomer (Jake Busey : Starship Troopers) et de son clan. Rien n’arrêtera le cruel Boomer à mettre en place son plan machiavélique et déchaîner les enfers sur Terre. Guerrero devra montrer sa face la plus sombre pour vaincre Boomer et trouver la rédemption.

Ca vaut quoi ?
Avant de me plonger dans Dead Again in Tombstone, j’ai tout de même regardé le premier volet toujours avec Danny Trejo. Si le DTV n’était pas exceptionnel, l’acteur fait le boulot. Toujours réalisé par Roel Reiné (à qui l’on doit pas mal de DTV comme The Marine 2, Le Roi Scorpion 3, En territoire Ennemi 4, Death Race 2 et 3, etc.) et écrit par lui-même cette fois, Dead Again in Tombstone manque tout de même d’un petit truc en plus qui aurait sûrement pu le rendre plus fun. Disons que ce petit film fauché ne manque pas nécessairement de moyens (car le côté fauché fait aussi partie du fun), mais le problème est le scénario. Disons que Dead Again in Tombstone veut ressembler un peu ) une sorte d’Evil Dead du Far West mais ne parvient pas toujours à raconter une histoire cohérente et originale qui ne nous donne pas constamment l’impression de voir le premier volet une seconde fois. Au début, le film décide de nous faire une sorte de résumé du premier volet (ce qui m’a permis de me rendre compte que je n’avais pas nécessairement besoin de le voir) mais je pense que quiconque avait pu le voir sans enchaîner les deux avait de quoi oublier… Dans le premier il y avait tout de même Danny Trejo face à Mickey Rourke, ici on se retrouve avec des personnalités de second plan.

Et c’est bel et bien un problème pour un film de ce genre là… Le film tire en longueur certaines scènes (notamment autour de ce repas), et bien que le côté farfelu soit totalement assumé et que Roel Reiné ne s’en sort pas trop mal pour un DTV de cet acabit, le film manque de pep’s alors que la dernière partie parvient à délivrer une conclusion plutôt correcte. Cela aurait été plus sympathique et divertissant de voir le film tenir la route. L’édition coffret DVD d’Universal Pictures Video reste nickel et permet de profiter du film sans se poser des questions sur la qualité du tournage. On a alors ici un nanar de compet’, un film qui ne manquera à personne et que personne n’aura probablement envie de revoir. Il faut peut être un peu de courage pour s’y plonger, comme j’ai pu en avoir par exemple. Le western était un bon point de départ, l’angle fantastique aussi, mais le résultat est bien loin d’être Quentin Tarantino, l’inspiration claire de départ de Dead Again in Tombstone.

Et les bonus ?
La résurrection du Western : Dead Again in Tombstone : Faire revivre le western ? Oui. Mais peut-être pas de cette façon. Ce bonus ne nous apprend pas grand chose sur l’histoire et surtout sur le but de cette suite… alors que le premier volet, bien que correct sur pas mal de point n’avait rien de remarquable.
Direction Tombstone : Danny Trejo « Guerrero » : Danny Trejo est tout de même un sacré acteur. Il a beau faire son âge, il ne cabotine pas autant que son comparse Steven Segal. Mais je préfère Danny dans des films de Robert Rodriguez, même les plus mauvais…
Commentaire sur le film avec le réalisateur Roel Reiné, le monteur Radu Ion, le directeur de la photographie Rolf Dekens, le scénariste Ethan Wiley et le P.D.G de Grid Vfx Jan Goossen : Je n’ai pas réussi à aller bien loin. Les commentaires sont intéressantes sur la façon dont le film a été construit et produit, les anecdotes de tournage, etc. mais encore une fois pour un film de cet acabit, cela n’apporte pas grand chose.
Montage des scènes coupées : RAS

Dead Again in Tombstone a le mérite d’avoir pas mal de bonus à l’appui. Mais la qualité discutable du film ne fait pas de magie sur les bonus… Dommage.


CARACTERISTIQUES DU DVD:
Image: 1.78:1 16/9 Anamorphic Widescreen  
Son: Anglais, Français, Allemand, Italien Dolby Digital 5.1, Anglais (bonus) Dolby Digital 2.0
Sous-titres : Anglais (sourds et malentendants), Arabe, Danois, Néerlandais, Finnois, Français, Allemand, Grec, Italien, Norvégien et Suédois
Durée : 1h35 min

CARACTERISTIQUES DU BLU-RAY™ + UV:
Image: 1.78:1 16/9 Widescreen  
Son: Anglais DTS-HD Master Audio 5.1, Anglais (bonus) Dolby Digital 2.0, Français, Allemand, Italien et Japonais DTS Digital Surround 5.1
Sous-titres Anglais (sourds et malentendants), Cantonais, Mandarin, Danois, Néerlandais, Finnois, Français, Allemand, Italien, Japonais, Norvégien et Suédois
Durée : 1h39 min

Editeur : Universal Pictures Vidéo

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article