Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

The Carmichael Show (Saison 3, 13 épisodes) : famille d'opinions

11 Octobre 2017 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Carmichael Show

The Carmichael Show (Saison 3, 13 épisodes) : famille d'opinions


NBC a décidé d’arrêter The Carmichael Show et je trouve que c’est dommage. Mine de rien, cette comédie était toute classique, mais elle était bonne pour pas mal de choses. C’était une comédie classique mais avec un humour moderne et efficace. Il y avait dans chaque épisode des répliques qui tombaient sous le sens et qui donnaient un vrai ton à l’ensemble. C’est une comédie intelligente qui démontre dans cette saison 3 qu’elle est bien plus drôle que beaucoup d’autres comédies actuellement diffusées. Son arrêt est un problème car c’est donner sa chance à des trucs peut-être moins bons. Cette saison 3 a su poser les bonnes questions avec un ton qui lui est propre depuis le début. Elle cherche à creuser des sujets de société, des sujets qui sont importants et qui finalement, derrière leur sérieux, savent comment nous donner envie d’aller plus loin. Pourtant, si les sujets sont forts et parfois durs, il y a tellement d’humour que l’on ne peut s’empêcher de rire. Il ne faut pas bien longtemps à cette saison 3 pour délivrer une première réplique efficace et surtout me faire rire. Et c’est d’ailleurs là que les sujets, pas toujours très drôles, trouvent dans The Carmichael Show une sorte de salut. La série n’hésite pas à passer de répliques hilarantes à des moments qui semblent tout d’un coup beaucoup plus ancrés dans la réalité. Et qui donc parlent peut-être de trucs dont au premier abord on ne pourrait pas rire.

Pourtant, The Carmichael Show sait très bien en rire et c’est l’une des grandes réussites de cette comédie. Alors qu’elle en est maintenant à sa troisième saison, The Carmichael Show a su trouver un terrain d’entente entre tout ce qu’elle veut nous proposer et le résultat est assez surprenant. Tout cela est inscrit dans l’ADN de la série. The Carmichael Show continue alors bon gré mal gré à être l’une des comédies les plus drôles actuellement diffusées. Alors que de vielles comédies ont encore du mal à se renouveler et à trouver une nouvelle façon de nous faire rire, The Carmichael Show semble constamment à l’aise, sans jamais nous ennuyer. Les épisodes s’enchaînent, les personnages sont toujours au top de leur forme et le résultat est alors plus qu’étonnant. Quand The Carmichael Show décide de traiter de sujets plus importants, comme le viol, le patriotisme, ou le suicide assisté, alors on sent que le but ici n’est pas tout à faire de nous faire rire comme d’autres comédies familiales, mais aussi, derrière le rire, de parler de choses beaucoup plus graves. The Carmichael Show saupoudre alors le tout d’une certaine forme d’humour que je trouve plutôt séduisante dans son ensemble.

L’ensemble du casting est lui aussi cohérent et chacun apporte sa patte au truc. Encore plus cette année que les années précédentes car l’on sent que tout le monde a trouvé sa place et que chacun sait comment apporter un truc en plus dans sa manière de jouer. Jerrod Carmichael est le sel de tout cela, celui qui rassemble tout le monde et ce de façon plus efficace que jamais. Loretta Devine est à côté de ça toujours parfaite sous les traits de Cynthia, et l’on en redemande constamment. Cela ne me surprend pas en tout cas mais je suis toujours fasciné par The Carmichael Show et sa facilité à créer des moments de vie, des moments plus durs et riches en questionnement sur la société ou la personnalité « réaliste » de chacun. The Carmichael Show est en tout cas une saison différente avec une approche intéressante, plus sérieuse mais aussi plus drôle que les saisons précédentes. Finalement, la série sait très bien ce qu’elle fait depuis le début et je me demande si cette saison n’est pas l’aboutissement. La série est finalement une sitcom assez rare dans le paysage actuel qui n’a peur de rien, qui n’hésite pas à rappeler à l’ordre ses personnages quand ils commencent à devenir des stérérotypes de sitcoms que l’on a l’impression de voir de partout.

Note : 7/10. En bref, une belle saison, drôle et intelligente.

Commenter cet article