Critiques Séries : Arrow. Saison 6. Episodes 6 et 7.

Critiques Séries : Arrow. Saison 6. Episodes 6 et 7.

Arrow // Saison 6. Episodes 6 et 7. Promises Kept / Thanksgiving.


L’arrivée de Michael Emerson dans Arrow est une très bonne chose, encore faut-il que Arrow trouve une façon d’exploiter intelligemment tout ce qu’elle tente de développer pour cette saison. On arrive à la fin du premier tiers, et j’ai l’impression que la série a encore des choses à préparer avant de réellement pouvoir entrer dans le vif du sujet. « Promises Kept » est aussi le second épisode à la suite centré sur Slade Wilson et son grand retour dans la série. Mais les erreurs et problèmes de la première partie sont toujours présents dans cet épisode. Les personnages nous disent alors ce qu’ils ressentent plutôt que de nous permettre de découvrir leurs sentiments avec eux. Mais cet épisode a de bonnes idées afin de pouvoir aller de l’avant et ce n’est pas plus mal car je dois avouer que je ne m’attendais pas spécialement à ça au premier abord. Arrow a toujours été au top de sa forme quand elle se concentre sur le développement de ses personnages, sur quelques scènes sympas de combat. Et cet épisode a plus ou moins un peu de ces ingrédients ce qui est une bonne chose mais ne déçoit pas. Diggle est différent cette année, pas seulement car c’est le Green Arrow de cette année, mais aussi car son intrigue personnelle prend une place intéressante au centre même de la saison.

Le cas de la semaine n’a rien de bien exceptionnel mais Arrow sait comment faire pour nous faire passer un bon moment. Il y a quelques trucs avec Lyla et les membres de la Team Arrow qui fonctionnent assez bien mais c’est Diggle et Slade Wilson qui font une grande partie de l’intérêt de cet épisode. Sans tout cela, je pense que la série ne serait pas aussi fun, ou en tout cas n’aurait pas spécialement des tas de trucs à nous raconter. Et puis « Thanksgiving » fonctionne un peu sur le même principe, ce qui n’est pas vraiment la meilleure chose pour autant non plus. Cet épisode tente de caser une tonne de choses dans son histoire : Oliver est arrêté par une gent du FBI devant son fils, Bad Laurel et Cayden James vont voler des trucs dangereux, Oliver va avoir l’aide de Felicity afin de le sortir de la situation dans laquelle il se trouve dans l’épisode, Diggle est sérieusement blessé, Diggle et Felicity vont d’ailleurs pas vraiment être d’accord, Diggle et Oliver non plus jusqu’à ce qu’ils décident de faire la paix et Oliver reprend son costume de Green Arrow. Enfin, je pourrais citer des tas de trucs encore qui se passe dans cet épisode mais par chance, ça fonctionne quelques forts. Mais il n’aurait sûrement pas fallu en faire autant car je suis sûr et certain que c’est l’une des erreurs de Arrow.

Malgré le fait qu’il y ait donc des tas de trucs dans cet épisode, il se trouve être décevant. Le ton est étrange, ce qui n’aide pas spécialement à se plonger dans Arrow de la meilleure des façons pour autant et la façon dont les gentils sont utilisés n’est pas non plus ce que Arrow fait de mieux non plus. Mais il y a le casting, qui est bon et du coup même ce qui est décevant, n’est pas toujours mauvais pour autant non plus car finalement la série semble savoir comment faire pour nous faire plaisir. Finalement, avec ces deux épisodes Arrow continue son chemin sans faire de vagues et surtout sans créer de grandes surprises.

Note : 5/10. En bref, des épisodes qui manquent de surprises.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article