Critiques Séries : Baymax et Les Nouveaux Héros. Saison 1. Pilot.

Critiques Séries : Baymax et Les Nouveaux Héros. Saison 1. Pilot.

Big Hero 6 The Series - Baymax et Les Nouveaux Héros // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Alors que Dreamworks n’a de cesse de développer des spin off de ses franchises animées grâce à son partenariat avec Netflix, Disney semble vouloir le faire également avec ses propres franchises. C’est alors au tour de Big Hero 6 d’avoir droit à sa série animée. Moins léchée ou moins jolie que le film dont la série est la suite, Big Hero 6 reste malgré tout dans le même ton. Robert Schooley (Les Pingouins de Madagascar, L’école fantastique) et Mark McCorkle (L’école fantastique) tentent alors de broder une histoire qui se veut être la suite du film mettant en scène Baymax et son ami humain. On retrouve alors une partie du côté mignon du film, même si cela aurait sûrement pu être encore plus fort à mon goût. La charme émotionnelle du film n’est donc pas totalement retranscrite mais il y a de quoi apprécier l’ensemble. Il y a donc énormément d’humour dans cette petite série animée, mais un peu moins du coeur qui faisait le charme du film. Au coeur de cette histoire était une histoire mature, sur la perte, la vengeance et la rédemption, des thématiques fortes à Marvel dont Big Hero 6 est une adaptation au départ. Il y a pourtant pas mal de choses à aimer dans ce premier épisode (et accessoirement dans l’introduction Big Hero 6 : Baymax Returns.

La série fait office de suite au film Les Nouveaux Héros.

Big Hero 6 The Series tente alors de développer de nouveaux personnages autour du héros et de son humanoïde tout mignon tout plein. Il y a de l’humour comme dans le film (notamment lorsque Baymax est de retour), ou même des conflits qui se dessinent petit à petit pour le bien de la série et qu’elle ait de la matière pour le futur. L’histoire de Hiro continue, tout cela nous permet de développer un peu plus les aventures du personnage alors qu’au premier abord il n’y avait pas nécessairement la matière pour en faire une série. Le premier truc qui ne l’a pas fait avec moi tout de suite c’est le style visuel de la série. Mais on s’y fait petit à petit. Surtout qu’il n’est pas moche mais dénote par rapport au film d’origine. Je sais que les logiques de production sont différentes. Globalement, il y a donc des tas d’idées qui sont développées dans ce premier épisode et c’est pas si mal que ça. Cela me rend curieux de voir la suite, même si dans un sens j’aurais presque préféré un second volet au cinéma. Les autres membres de Big Hero 6 sont eux aussi présents ce qui permet de retrouver un peu de l’esprit du film sans trop se fouler. Finalement, je vais rester quelques temps à San Fransokyo, surtout que le nouveau personnage de Professor Granville, apporte un brin de fraîcheur et pourrait être un personnage à suivre.

Note : 6/10. En bref, une belle opportunité plutôt réussie.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article