This is Us (Saison 2, épisodes 7 à 9) : les aléas terribles de la vie

This is Us (Saison 2, épisodes 7 à 9) : les aléas terribles de la vie


Il y a quelque chose de touchant dans ce que This is Us nous raconte. Mais aussi, j’ai l’impression que This is Us est en train de changer, de construire des épisodes autour d’un personnage plutôt que d’une thématique comme cela avait pu être le cas l’an dernier. Dans l’épisode 2.06, les problèmes de Kate, l’anxiété de Randall ou encore la solitude de Rebecca ne représentaient pas une seule et même thématique mais des histoires différentes. Mais comme la série raconte des histoires sur plusieurs périodes, il y a toujours un sens de cohésion. Quand les Pearsons se retrouvent face au système judiciaire américain, la série tente encore une fois de traiter d’un sujet important. Mais « The Most Disappointed Man » est un épisode avec de bonnes intentions qui veut explorer les règles du système judiciaire face à la complexité de la vie. L’histoire de William n’est pas spécialement une histoire de William mais plutôt un juge gentil qui veut sauver un homme de lui-même. L’épisode tente alors de plonger dans la complexité des choses mais ne réussit pas toujours le but qu’il s’était donné au départ. Et je trouve ça légèrement dommage. Ce n’est pas que This is Us manque de nuance, car elle en a, mais juste que certains trucs ne sont pas suffisamment intéressants. Comme l’histoire de Rebecca et Jack qui décident d’adopter légalement Randall. C’est une longue aventure pour eux.

L’élément le plus important de cet épisode est une fois de plus l’intrigue de Randall. Je trouve que ce personnage est toujours au top de sa forme et la série parvient à en faire quelque chose de vraiment intéressant une fois de plus. L’épisode s’achève alors sur quelques twists, mais comme par hasard, This is Us n’exploite pas le tout suffisamment pour rendre le truc plus efficace. Du coup, le mieux là dedans c’est probablement « Number One », cet épisode centré sur Kevin Pearson. Cet épisode nous permet par moment de mieux comprendre Kevin Pearson que les 25 épisodes précédents. En donnant de la place à l’histoire de Kevin, à la fois à 17 ans, mais aussi dans la vie d’aujourd’hui est une bonne idée. Les années lycées de Kevin auraient pu être une intrigue décevante, sauf que c’est tout le contraire qui se passe. J’ai peut-être été par le fait que l’épisode précédent est légèrement décevant, mais globalement This is Us sait comment s’y prendre et cela se ressent. L’histoire familiale prend alors vie au sein de l’épisode, comme This is Us a déjà pu le faire par le passé. Puis Logan Shroyer, sous les traits du Kevin ado, qui est tout simplement éblouissant.

On retrouve Kevin au travers d’un autre acteur. Il parvient aussi à nous faire ressentir l’histoire d’une star du sport au lycée, sans pour autant réduire Kevin au rôle de connard de service. Car généralement, le quaterback du lycée c’est le personnage détestable qui harcèle les plus faibles mais dans le cas de This is Us, la série a voulu faire quelque chose de complètement différent. C’est aussi un épisode riche qui permet de dépeindre au mieux les addictions de Kevin. Ce n’est peut-être pas aussi brillant que « Memphis » mais l’épisode reste beau, et l’un des meilleurs que l’on ait pu voir de toute l’histoire de This is Us. Même « Number Two », l’épisode suivant n’est pas aussi bon alors qu’il donne la part belle à Kate, l’un de mes personnages préférés. L’histoire de cet épisode est celle de la perte. Surtout qu’il est rare dans une série de parler de fausses couches d’une grossesse voulue depuis le début. Surtout que This is Us a décidé de ne pas transformer tout cela en intrigue facile. L’une des scènes les plus importantes de cet épisode est celle qui se concentre sur deux femmes qui parlent ouvertement de leurs expériences de femmes enceintes et de la perte qu’elles ont subit.

L’histoire de Kate est alors forte et riche en émotions. This is Us utilise tout cela de façon brillante et l’on ne pouvait pas demander mieux. En parallèle, l’histoire de Toby est légèrement différente. Même si elle reste liée au reste de l’épisode. Le plus gros problème de cet épisode c’est sûrement son intrigue en flashback qui n’est pas aussi forte que le reste et finit donc par devenir complètement décevant. Finalement, This is Us continue de me surprendre grâce à cette capacité que la série a de nous plonger dans l’histoire des personnages de façon efficace.

Note : 4.5/10, 9.5/10 et 8/10. En bref, trois aventures différentes dont une décevante.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article