Blindspot (Saison 3, épisodes 3 à 8) : les masques tombent

Blindspot (Saison 3, épisodes 3 à 8) : les masques tombent


Cette année, Blindspot promet de chambouler complètement les choses, les personnages et son univers. C’est pourquoi après deux épisodes d’introduction sympathique (et ce malgré quelques défauts), je trouve que la série ne s’en sort pas trop mal malgré tout. Notamment car la série décide de plonger un peu plus dans le passé de ses personnages. Notamment dans l’épisode 3.04 « Gunplay Ricochet » où la série décide de révéler des secrets de Jane. Chaque épisode se concentre sur des révélations différentes. Ainsi, dans l’épisode 3.03, c’était Patterson et Rich DotCom qui nous réservaient de petites surprises. Mais cet épisode nous permet de nous replonger au coeur de l’histoire de Jane, notamment sur ce que son frère a pu lui cacher et ce qui s’est passé dans l’épisode précédent. C’est un épisode qui est donc là pour créer un véritable tournant dans la dynamique de la série. Après la résolution d’un nouveau tatouage, le FBI recherche un terroriste en série qui aurait dû normalement s’être suicidé. Sauf que non. La rencontre entre Jane et Rossi est intéressante car elle permet de créer une toute nouvelle dynamique au sein de la série et je pense que Blindspot en avait réellement besoin. L’épisode est rythmé et l’action se fait alors omniprésente jusqu’au bout.

Mais ce n’est pas le seul épisode efficace de cette salve là. Bien au contraire, chaque épisode nous réserve son lot de bonnes surprises. Pour ce qui est des vidéos des invités du mariage de Jane et Kurt, je trouve que c’est un peu trop tendre pour s’intégrer parfaitement dans le récit. J’aurais bien aimé que Blindspot s’y prenne autrement mais apparemment, elle a voulu entrecouper cet épisode de séquences plus tendres afin de rappeler aussi pourquoi on s’attache à ces petits personnages. Il y a une certaine forme de nostalgie qui fonctionne assez bien tout de même que l’on nous fait partager mais j’aurais bien aimé que cela soit fait de façon légèrement différente. Fort heureusement pour nous il y a d’autres bons moments comme celui de la fin de « Gunplay Ricochet » qui laisse sous entendre de nouvelles révélations par la suite. On apprend tout de même aussi que Jane a eu une fille il y a 18 ans. Je suppose que l’on va rencontrer sa fille cette année car l’inverse serait réellement étrange. Puis c’est au tour de Kurt de nous révéler son terrible secret dans « This Profound Legacy ». Je trouve que c’est presque too-much que de créer des révélations sur chaque personnage dans chaque épisode qui passe.

Après tout, tout le monde n’est pas obligé d’avoir des secrets à cacher… Alors que l’histoire de la fille de Jane devient une histoire à part entière de la série, Jane continue d’en apprendre de plus en plus sur son existence et les souvenirs qu’elle a complètement oublié. Si pour le moment Blindspot tourne parfois un peu autour du pot, la saison 3 a su dynamiser les relations entre les personnages et les intrigues afin de faire des révélations différentes qui changent de ce que l’on avait pour habitude de voir. En parallèle il y a cette histoire de taupe au FBI que Patterson et Zapata tentent de démasquer. Les deux forment un très joli duo mine de rien. J’aime bien les femmes de cette série et c’est pour cela qu’elles sont parfaites dans ces rôles d’espionnes. Si au départ elles pensaient à Read, elles découvrent très rapidement que finalement c’était Hirst qui a trahi l’équipe dès le début et que des tatouages de Jane parlent finalement d’Eleanor Hirst et de personne d’autre. Cela fait tout de même un sacré bout de temps que la série tient début grâce à son histoire de tatouages du coup je ne suis pas sûr et certain que l’ensemble reste plausible par moment. Blindspot continue donc de surprendre grâce à des intrigues intelligentes et beaucoup plus sympathiques que celles de la saison précédentes que j’avais trouvé légèrement décevante.

Avec les histoires de Hirst, la série plonge aussi un peu plus dans son univers conspirationniste de façon assez intéressante. Cela change de ce que l’on avait pu voir jusqu’à présent en somme. L’histoire du tournage d’un film (« Adoring Suspect » 3.06) n’est pas ce que Blindspot a pu faire de mieux cette année mais cela fonctionne d’une certaine façon malgré tout. Peut-être car justement les personnages sont encore une fois au rendez vous. Je ne suis pas toujours épris de ce que la série nous raconte d’un point de vue de trafics en tout genre mais bon, c’est bien malgré tout. Notamment car cela permet de redonner à Rich DotCom une place dans la saison. La série arrive alors à mieux équilibrer l’utilisation de ses personnages afin de ne pas toujours tout faire trop tourner autour de Jane et Kurt. Sans toujours toucher aux intrigues des tatouages, la série peut enfin respirer et s’amuser autrement. C’est quelque chose que j’apprécie là aussi car l’on sent que Blindspot s’amuse d’une façon ou d’une autre et que les acteurs sont un peu plus impliqués dans leurs aventures. Finalement, Blindspot reste la petite série que j’avais bien aimé au début de la première saison, mais qui parvient surtout à faire évoluer ses personnages et ses intrigues dans des directions complètement différentes.

Note : 6.5/10. En bref, une saison qui prend une tournure passionnante…

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article